Macky Sall, le président sénégalais serait-il en train de se dédire ? Alors qu’il avait promis ne traduire aucun homme des médias devant la justice, les médias dakarois indiquent qu’un des leurs a été interpellé et risque une peine de prison. Il s’agit en effet du journaliste sénégalais Adama Gaye connu pour ses écrits assez critiques contre le régime en place.  Il est poursuivi pour des « écrits contraires aux bonnes mœurs » et pour « offense au chef de l’Etat ». Ce dernier a été interpellé au petit matin de ce lundi 29 juillet à son domicile sis à l’Immeuble Kébé au Plateau, dans le centre-ville de Dakar.  

Risque une longue période de détention…

Selon les explications du conseil de Adama Gaye, il sera présenté au parquet ce mardi. L’homme de droit indique que son client compte tenue de la procédure enclenchée pourrait être privé de sa liberté durant une longue période. Tout ceci intervient alors que le journaliste avait rencontré quelques jours plus tôt l’ancien président de la République du Sénégal. Rappelons qu’à l’occasion de la rencontre initiée par l’ONG internationale Reporters sans frontières (RSF), en marge de la célébration du centenaire de l’Armistice marquant la fin de la première guerre mondiale, Macky Sall avait fait une promesse.

Il avait notamment indiqué qu’aucun journaliste ne serait confronté à une procédure de justice dans l’exercice de ses fonctions tant qu’il serait à la tête du Sénégal. « J’ai fait une déclaration en disant que tant que je serai président, je n’enverrai jamais un journaliste devant la justice ; au mieux, je pourrai saisir le tribunal des pairs pour laisser les collègues juger leur confrère » avait déclaré le Chef de l’Etat Sénégalais.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom