Une compétition pour le moins insolite, celle entre des guérisseurs traditionnels, devant se tenir à la fin de cette semaine, aurait été interdite par le gouvernement du pays du Eswatini. De véritables combats de sortilèges, incantations et autres pratiques vaudou, pour montrer lequel des guérisseurs était le plus puissant, c’était à cela que ’’African Gama’’ voulait donner lieu.

Des sorciers pour docteurs

Dans l’ancien Swaziland, la pratique serait habituelle, que de se référer aux guérisseurs traditionnels pour ses problèmes de santé ou autres maux spirituels ou métaphysiques. Ces guerisseurs seraient donc le canal par lequel les ancêtres du monde des esprits donnaient des instructions et des conseils pour soigner la maladie, la discorde sociale ou encore les difficultés spirituelles.

Et depuis des temps immémoriaux, le monarque aurait autorisé comme un évènement cette compétition entre ‘’sorciers’’ du royaume afin d’en déterminer le plus valeureux et le puissant d’entre eux. Une compétition initiée selon un média local, par Guensta Ikartachi un guérisseur traditionnel de la RD-Congo.

Mais pour le gouvernement en place au Eswatini, il ne serait nullement question sur le territoire d’organiser pareil évènement ; « On n’a jamais entendu parler de compétition de sorcellerie (…) dans le pays (…) Quiconque poursuit des activités relatives à la sorcellerie tombera sous le coup de la loi » aurait déclaré à cet effet ce mardi, Percy Simelane, porte-parole du gouvernement. Même si pour l’organisateur de l’évènement, le guérisseur swazi connu sous le nom de ‘’African Gama’’, toutes les dispositions avaient été prises et les autorités compétentes mise à profit pour l’organisation de l’évènement.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom