Les musulmans du monde entier s’apprêtent à effectuer le pèlerinage à La Mecque en Arabie Saoudite. Le pèlerinage à la Mecque représente l’un des 5 piliers de l’Islam. Compte tenu de l’importance de cet acte religieux, l’Arabie Saoudite déploie chaque année, un impressionnant dispositif pour accueillir les millions de pèlerins venus du monde entier afin d’éviter d’éventuels débordements.

Il n’est pas rare d’assister à des drames lors du pèlerinage à la Mecque. Par conséquent, les autorités saoudiennes mettent tout en oeuvre pour assurer la sécurité des pèlerins. L’une des mesures prises par la monarchie du golfe est d’interdire aux voyageurs de transporter avec eux des drogues dures. Toute personne qui viendrait à ne pas respecter cette mesure s’expose à de terribles sanctions comme une lourde peine de prison qui peut déboucher sur une peine de mort.

Une interpellation pour éviter des situations désagréables

Pour le Hadj 2019, 65000 Nigérians sont attendus en Arabie Saoudite, le Nigéria, qui compte une forte communauté musulmane est représenté en grand nombre chaque année en Arabie Saoudite pour le pèlerinage à La Mecque. Pour ce Hadj 2019, la députée nigériane, Abike Dabiri-Erewa a exhorté ses compatriotes qui doivent se rendre à la Mecque à respecter scrupuleusement les consignes des autorités saoudiennes et à ne pas transporter des drogues dures durant le voyage.

L’honorable Dabiri-Erewa a affirmé que malgré les avertissements, certains nigérians ne se conforment pas à cette règle stricte et ils en payent aujourd’hui le prix fort. Pour que son message est une grande portée, la députée a littéralement supplié les futurs pèlerins afin que ceux-ci ne transportent pas de drogues dures.

Voir les commentaires
Loading...

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom