Le gouvernement béninois ne serait plus prêt à verser de l’argent au Cames (Conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur) pour ses enseignants du supérieur. C’est la radio allemande Deutsche Welle qui donne l’information. Selon ce média, le gouvernement a suspendu sa participation financière qui est de 113,2 millions de francs CFA.

“L’Etat ne peut pas payer pour que des individus achètent des diplômes”

Cette décision ne dérange guère Roger Gbégnonvi. Pour l’ancien ministre de l’éducation nationale, le gouvernement veut seulement en finir avec des dépenses inutiles. « Les contribuables béninois ne peuvent pas payer pour que des individus donnés achètent les diplômes et aillent se retrouver au Cames et ensuite fassent honte à l’ensemble du pays » a-t-il confié à Deutsche Welle. Si Roger Gbégnonvi prend fait et cause pour cette décision, ce n’est pas le cas du porte-parole de la coordination de l’intersyndicale des universités nationales du Bénin. Pour Armand Houédjissin, la décision ne respecte pas la convention entre le Cames et le Bénin.

C’est une décision à combattre

Une convention qui « dit clairement que la participation financière est à la charge de l’Etat ou bien des institutions de provenance des candidats », c’est-à-dire des universités. Le juriste craint  que d’autres Etats prennent exemple sur le Bénin. « Pour l’instant aucun Etat de la sous-région, aucun membre du Cames ne s’est aligné sur la position du Bénin. Je tiens à préciser que ce serait un très mauvais précédent et un mauvais exemple si cela venait à être appliqué parce que ça va totalement les décharger de ce poids financier qui, il faut le dire, n’est pas un poids en raison des (avantages que) l’Etat (peut en tirer) »  a-t-il déclaré, ajoutant que cette décision est à combattre. Il ne faut pas permettre que les autres Etats prennent exemple sur le Bénin, réitère-t-il.

Voir les commentaires

11 Commentaires

  1. CE lui qui se moque de son prochain na qua attendre son tour. ce baton du gouverment va frapper tout le monde . ayont pitié des autre .

  2. Quand on ignore, il vaut mieux se taire. Le CAMES ne délivre pas de diplômes à qui que ce soit. Dans n’importe corps de métiers il existe des grades ou une certaine hiérarchie. c’est ainsi que dans l’enseignement supérieur on GRADES. Sans cames ou avec le Bénin doit trouver un moyen d’évaluer ces chercheurs et enseignants pour les classifier selon les gardes. Cette évaluation ne peut être en aucun cas supporté par les candidats.

  3. Depense inutile????
    Beh dites moi un peu qui va payer pur les 55 milliards de l affaire SECURIPORT??????? Les member de gouvernement ou les taxes des Beninois?

  4. CAMES oui, les compétences et savoirs-faire également des éligibles sont nécessaires pour chaque Etat.Patrice TALON ne cohabite pas avec le faux et ne va pas mettre l’argent du contribuable dans de faux diplôme ou grade.

  5. On dirait un objectif d’économie tous azimuts (fermeture de représentation diplomatiques, arrêt de la redevance CAMES…), pour dégager de l’argent ou il n’y a pas de lien ?

    \\ ///
    (@_@)

  6. Les diplômes de ce machin de Cames sont faux.
    J’ai toujours dénoncé cette institution universitaire qui n’en est pas une .
    Une machine de fabrication de vrai- faux diplômes
    Malheureusement
    Je reviens
    Le Plombier

    • C’est quand dommage, “le béninois” au lieu d’aider son compatriote à se relever le plonge toujours. Voulez-vous dire que tout les enseignants sont des faux? Lorsque la maison de votre voisin brûle et que vous ne l’aider à éteindre le feu,sachez ça vient chez vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom