Le Burundi, petit pays d’Afrique de l’Est se veut prudent face au retour de la fièvre à virus Ebola dans la région. Ce pays partage une frontière longue de 236 km avec la RD Congo où cette maladie a fait près de 1900 morts en un an. La porosité des frontières entre les deux pays oblige le Burundi à prendre des mesures pour prévenir sa population contre le mal. Aussi lance-t-il une campagne de vaccination pour son personnel sanitaire.  

La prévention en cours au Burundi

La campagne de vaccination vise prioritairement le personnel de santé, notamment ceux positionnés à la frontière avec le Congo Démocratique. Elle a commencé mardi à Gatumba, ville frontalière entre les deux pays. Le vaccin rVSV-ZEBOV qui a déjà fait ses preuves, sera administré au personnel des centres de santé et des laboratoires, et aux fossoyeurs.

Ce vaccin mis au point par le groupe pharmaceutique américain Merck s’est révélé efficace pour lutter contre l’Ebola dans les pays où il a déjà été utilisé, notamment en Guinée et en RDC où 170 000 personnes ont été prévenus contre la fièvre Ebola.  

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom