Selon l’Agence de Presse Sénégalaise relayant le rapport intitulé « Migration au Sénégal, profil national 2018 », les montants des transferts provenant de la diaspora sénégalaise ont connu une hausse significative au cours des dix dernières années. Le rapport en question qui en est à sa deuxième édition après celle de 2009 est supervisé par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) du Sénégal et de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Une hausse de 40% en dix ans

Le rapport indique que le montant des transferts vers le Sénégal « est passé de 233 millions de dollars américains en 2000 à 925 millions en 2006, puis à 1.614 millions en 2013, pour atteindre 2.220 millions en 2017 ». Ces transferts connaissent une certaine évolution dans le produit intérieur brut, soit : 6% en 2001, 8,6% en 2007 et 13% en 2017.

Mais un faible apport économique

Cependant le rapport indique que sur le plan économique ces transferts n’ont pas d’impact réel pour le Sénégal. La majorité de ces fonds envoyés par les migrants sénégalais étant utilisée dans la gestion des ménages et pour la consommation, le document précise que « le souci majeur renvoie à la question de savoir comment orienter une part importante de ces envois de fonds vers l’investissement ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom