Les ravages qu’ont causés les incendies dans la forêt amazonienne continuent d’occuper l’actualité. Si le gouvernement brésilien par son chef accuse les Organisations non gouvernementales pour la survenue de ce drame, un média britannique pointe d’un doigt accusateur Jair Bolsonaro qui nourrissait d’énormes projets dont l’accomplissement pourrait passer par une destruction massive de  la plus grande forêt tropicale du monde. Le site d’investigation indépendante, « OpenDemocracry » a en effet rendu public certains documents qui ne sont pas de nature à arranger le président brésilien dans cette affaire.  

Loading...

Bolsonaro, pour contrer le triple A?

Il s’agit en effet de certains documents qui auraient été présentés lors d’une réunion entre le gouvernement brésilien et des dirigeants locaux de l’Etat de Para. A en croire les éléments publiés, il aurait été prévu la construction en Amazonie d’une « usine hydroélectrique », « d’un pont sur la rivière Amazone » et de « l’autoroute BR-163 vers la frontière avec Suriname ». Cette planification aurait été faite dans le but de lutter contre la pression internationale du triple A qui vise à protéger la forêt amazonienne. La rencontre en question aurait eu lieu selon la publication du site Internet au mois de février. « Des projets de développement doivent être mis en œuvre dans le bassin amazonien pour l’intégrer dans le reste du territoire national afin de lutter contre la pression internationale en faveur de la mise en œuvre du projet dit “Triple A”. » indique le PowerPoint cité par la publication.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom