Ali Bongo Ondimba, le président du Gabon, a pris une décision importante ce Mardi 13 août. En effet, le président gabonais a décidé de libérer plus de 153 prisonniers des geôles de la prison centrale de Libreville. A leur sortie de prison, plusieurs anciens détenus ont exprimé leur joie d’avoir retrouvé la liberté. Avant de quitter la prison, tous les prisonniers ont reçu une attestation de mise en liberté.

Loading...

Depuis plusieurs semaines, des syndicats du monde de la justice et des Organisations de défense des droits de l’homme ont plusieurs fois interpellé le gouvernement gabonais sur la situation de surpeuplement des prisons gabonaises. Il ressort que de nombreux prisonniers sont oubliés dans les prisons. Certains attendent en vain leur jugement, d’autres ont dépassé largement leur durée légale de détention où avaient déjà purgé la totalité de leur peine.

“C’est un premier pas dans la bonne direction”

En franchissant donc le seuil de la prison de Libreville, le sentiment qu’éprouvaient les ex détenus était indescriptible. Georges Mpaga, un acteur important de la défense des droits de l’homme a salué la décision d’Ali Bongo qui a permis la libération des 153 prisonniers en indiquant qu’il reste encore beaucoup à faire.” C’est un premier pas dans la bonne direction, mais nous exigeons d’aller au-delà de ces 153 cas. Je demande aussi par la même occasion que les prisonniers politiques, qui croupissent sans jugement en violation de leurs droits constitutionnels, de leurs droits civils et politiques, que ceux-là doivent être immédiatement libérés” livrera Mr Mpaga

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom