Retrouvailles entre Patrice Talon et Muhammadu Buhari à Yokohama au Japon ce mercredi 28 août. Les deux présidents qui participaient à la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD7) , ont tenu des réunions bilatérales. Même si on ignore pour l’instant ce dont ils ont parlé, on ne peut s’empêcher d’évoquer la fermeture des frontières entre les deux pays voisins.

20% du budget général de l’Etat béninois provient …

En effet, le Nigéria avait décidé de mettre le verrou sur ses frontières avec le Bénin pour lutter contre la contrebande. La réunion bilatérale a probablement permis aux deux parties d’évoquer cette situation qui aura des conséquences sur l’économie béninoise. En effet, selon le professeur Barthélémy Sénou, de l’école nationale d’économie appliquée et de management (Eneam)de Cotonou, environ 20% du budget général de l’Etat provient des recettes que la douane opère sur le commerce entre le Bénin et le Nigéria. Si la situation perdurait, le budget de l’état recevra un «  coup fatal » avait-il prévenu lors d’un entretien accordé à la radio nationale.

Voir les commentaires

4 Commentaires

  1. Je me demandais la raison primaire de ce voyage et là on voit un peu plus clair 😀
    J’espère qu’il aura gain de cause autrement 😀😀

  2. Talon , les béninois veulent comment tu ” djoubalê ” tu courbes ton échine , tu applatis tes talon à buhari qui te sers bien les C……

    • Oumarou
      Honte à toi.
      Buhari a beaucoup de respect et de considération pour le président Talon.
      Contrairement à ce qui se dit ; la fermeture des frontières terrestres du Nigeria rentre dans une stratégie de sécurité intérieure du Nigeria
      Le reste n’est que bavardage
      Je reviens
      Le Plombier

    • Frangin Oumar tu n’as pas remarqué sur la photo que Talon n’arrive pas à fixer Buhari qui lui a le regard fixé sur Talon. C’est la preuve que le *** porte la honte nationale à l#internatinale même si au plan national ils sont nés avant la honte. kiakiakiakia.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom