Alors que le président Trump avait annoncé que de nouvelles taxes douanières allaient être imposées à l’encontre des biens chinois importés, ce dernier, face à la pression, a finalement décidé de reculer. En effet, selon de nombreux experts, cette règle viendrait directement impacter les consommateurs américains, ce que ne souhaite pas le chef de l’État.

Loading...

L’idée ici, est de faire en sorte qu’il n’y ait pas d’influence sur les fêtes de fin d’année. Une décision qui s’explique également par le fait que les élections de 2020 approchent à grands pas et, si les Américains venaient à voir Noël être totalement gâché, cela pourrait avoir une forte influence sur le scrutin. « Nous les avons reportés pour qu’ils n’aient pas d’influence sur les fêtes de fin d’année » a notamment expliqué le président américain, ajoutant toutefois que les mesures déjà en vigueur n’avaient, pour le moment, pas eu d’effet.

Une mesure décalée de plus de trois mois

Prévus pour le 1er septembre, les nouveaux tarifs douaniers revus à la hausse de 10% concernaient les produits électroniques, très prisés lors des fêtes de fin d’année, tels que des téléphones portables, des ordinateurs portables et autres consoles de jeux vidéo. Résultat, la présidence a décidé que la date du 15 décembre convenait mieux à cette mesure. Une annonce qui a tout de suite eu un impact puisque les marchés financiers sont tous repartis à la hausse.

Vives tensions entre Pékin et Washington

Un geste effectué en direction du consommateur, qui intervient dans un contexte plus que tendu. Depuis l’annonce de ces nouvelles surtaxes, les relations entre la Chine et Washington se sont considérablement dégradées. Le pic de tension a été atteint lorsque l’exécutif américain a, pour la toute première fois, pointé du doigt Pékin, en accusant la Chine de manipuler le cours de sa monnaie afin de tirer un avantage compétitif certain au niveau de ses exportations.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom