Photo d'illustration ALESSANDRO SERRANO / AFP

Le navire humanitaire espagnol Open arms est bloqué depuis plus d’une dizaine de jours au niveau des côtes italiennes. Les migrants à bord du bateau, excédés, menaçaient même de se suicider depuis samedi dernier. Le capitaine du bateau avait réclamé à cet effet, un débarquement général pour urgence humanitaire. Face à cette situation, le gouvernement espagnol a proposé au navire Open arms de venir à Algésiras, une commune espagnole.

La proposition d’Algésiras refusée

L’alternative d’Algésiras proposée par les autorités espagnoles au navire Open arms, avait été refusée par ce dernier. Vu que la situation reste inchangée pour les migrants sur le bateau, certains ont décidé aujourd’hui mardi de se jeter à la mer. Dans la matinée, l’ONG Open arms a fait savoir sur le réseau de l’oiseau bleu qu’une personne s’est jetée à l’eau. Avec vidéo à l’appui, l’organisation a souligné qu’il se pourrait que cette personne soit à Lampedusa.

Quelques temps après neuf personnes se sont aussi jetées à l’eau. Parmi elles, se trouvaient des personnes qui ne disposaient pas de gilet de sauvetage. « Neuf personnes se sont jetées à l’eau pour tenter désespérément d’atteindre la côte de Lampedusa (…) La situation est hors de contrôle » a lâché l’ONG Open arms dans un autre tweet. A en croire la porte-parole de l’ONG, ces migrants ont été par la suite secourus, alors qu’ils étaient vers 10 heures GMT proche du navire des garde-côtes italiens.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom