Il y a quelques semaines, les deux fusillades d’El Paso (Texas) et de Dayton (Ohio) ont suscité une vive émotion et une profonde colère aux Etats-Unis. Ces deux tueries de masse avaient fait plus d’une vingtaine de victimes et ont relancé du même coup le débat sur la réglementation de la vente libre des armes aux USA. Le président des Etats-Unis avait alors été interpellé par bon nombre de personnalités américaines.

Loading...

Après les fusillades d’El Paso et de Dayton, Donald Trump s’était adressé au peuple américain en condamnant avec la dernière énergie les deux tragédies. Le locataire de la maison blanche avait notamment pointé du doigt l’industrie du jeu vidéo qui selon lui, fait l’apologie de la violence à travers l’usage des armes à feu. Coïncidence ou non, l‘Australie a récemment pris la décision d’interdire 4 jeux vidéo violents sur son territoire.

Faire respecter les mœurs

Les jeux vidéo bannis de l’Australie sont DayZ, We Happy Few, Hotline Miami et Bonaire. Selon les autorités australiennes, ces jeux vidéo contiendraient trop de scènes violentes, sexuelles et liées à la consommation de drogues. Contrairement à ce qui se passe aux Etats-Unis ou en Europe, où ce sont les structures spécialisées dans le domaine du gaming qui s’occupent de la régularisation des jeux vidéo, en Australie, le gouvernement peut monter au créneau pour interdire un jeu qui ne respecte pas certaines valeurs morales.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom