Getty Images

Des installations pétrolières saoudiennes avaient été attaquées samedi dernier. La situation avait occasionné une augmentation du prix du carburant au niveau mondial. Cette attaque menée par des drones avait été revendiquée par l’organisation yéménite des Houthis. Les Etats-Unis de leur côté, pensent que l’Iran est impliqué dans cette offensive. Un avis que la Turquie ne partage pas.

« l’actuel point est une provocation »

Au cours d’une sortie médiatique avec les présidents iraniens et russes lundi dernier, le chef de l’Etat turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé que ceux qui avaient bombardé le Yémen seraient à la base de cette attaque. « Qui a largué les premières bombes sur le Yémen? Si la réponse à cette question peut être trouvée, je pense que nous parviendrons à la conclusion que l’actuel point est une provocation »  a lancé Recep Tayyip Erdogan.

Notons par ailleurs que le président iranien avait au cours de cette conférence, estimé que le Yémen défendait juste son territoire. Cela en réponse aux agressions menées contre son pays depuis des années.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom