Après avoir limogé plusieurs directeurs d’établissements publics d’enseignement secondaire pour insuffisance de résultats, le ministre Kakpo Mahugnon frappe à nouveau. Cette fois-ci, les infortunés sont les établissements privés d’enseignement secondaire.33 d’entre eux sont appelés à mettre la clé sous le paillasson cette année parce qu’ils n’ont pas d’agrément.  C’est un communiqué en date du 17 septembre et signé par le secrétaire général du ministère de l’enseignement secondaire qui leur en donne l’ordre.

Se conformer à la réglementation en vigueur

“Les établissements privés d’enseignement secondaire général, technique et de la formation professionnelle non agréés par mon département ministériel ne sont pas autorisés à ouvrir leurs portes au titre de l’ année scolaire 2019-2020 et ce jusqu’à nouvelle ordre. “ renseigne la note qui dévoile ensuite la liste de ces établissements en question.

Ils sont implantés dans les départements de l’Alibori, de l’Atlantique, du Borgou, des Collines, de l’Ouémé, du Littoral et du Zou. Kakpo Mahugnon invite par ailleurs les promoteurs de ces établissements privés à se conformer à la réglementation en vigueur.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom