Le Burkina Faso fait face à une série de décès dus aux intoxications alimentaires liées à l’usage des pesticides. Plusieurs cas de contaminations ont été enregistrés dans le pays et 18 personnes sont décédées du fait de ces intoxications alimentaires. A Didyr au centre-ouest, 13 personnes ont perdu la vie tandis que 5 personnes ont péri à Nayamtenga dans la province du Kouritenga.
Loading...
Les investigations du ministère de la Santé établissent que tous ces décès sont dus à des cas d’intoxication alimentaire due aux pesticides. Ces pesticides sont souvent utilisés dans l’agriculture pour défendre le mil contre les attaques de chenilles. La ministre de la Santé a révélé qu’un taux anormalement élevé de pesticides avait été retrouvé dans le sang et les urines des personnes décédées.

Conseil du ministre aux familles

D’autres personnes contaminées ont été transportées dans les hôpitaux de Pouytenga et de Ouagadougou pour un meilleur suivi. La ministre de la Santé conseille aux familles et aux agriculteurs de se rapprocher du ministère de l’Agriculture pour se renseigner sur les pesticides indiqués et leur mode d’emploi afin d’éviter ce type d’accident à l’avenir. Elle les invite à « suivre scrupuleusement les recommandations du ministère en charge de l’Agriculture en matière de choix et d’utilisation de pesticides » pour préserver leur bien-être ainsi que celui de leur entourage.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom