Le régime de Nicolas Maduro serait sur le point de faire voter une loi pour réprimer les organisations et les personnes qui bénéficient du soutien financier extérieur. Cette disposition a été annoncée par un membre influent de l’administration Maduro par média interposé. «Le commandant Chavez le réclamait: nous allons nous exécuter et approuver une loi qui sanctionnera sévèrement les ONG et les personnes qui reçoivent de l’argent de l’impérialisme pour conspirer contre notre pays» avait notamment déclaré le président de la Constituante et numéro 2 du régime, Diosdado Cabello lors d’une sortie médiatique.

Loading...

Risque de réduction de l’espace démocratique…

Mais les autorités onusiennes tirent déjà sur la sonnette d’alarme et indiquent que cette loi ne serait pas de nature à renforcer la démocratie dans ce pays de l’Amérique latine. Michelle Bachelet, la cheffe des droits humains de l’ONU a exprimé ses inquiétudes ce lundi sur cette loi devant le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU à Genève. «Cette loi, si elle est approuvée et appliquée, réduira encore plus l’espace démocratique» avait-elle fait remarquer. Quelques mois plutôt, elle avait déjà dénoncé les violences et les tortures qui seraient devenues récurrentes au Venezuela.  

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom