Le président turc vient de perdre un de ses plus proches alliés politiques. Il s’agit de l’ancien  premier-ministre Ahmet Davutoglu  qui a annoncé par le biais d’une conférence de presse  qu’il quittait le navire parti islamo-conservateur (AKP) de Recep Tayyip Erdogan. Cette annonce intervient alors que ce membre jadis influent de la formation politique turque au pouvoir fait objet d’une procédure devant aboutir à son expulsion. Face aux hommes des médias ce vendredi 13 septembre, l’homme politique qui avait promis éviter toute critique à l’endroit de Recep Tayyip Erdogan a étalé tout ce qu’il avait comme grief contre le parti islamo-conservateur.

Loading...

AKP s’éloigne de ses valeurs selon Ahmet Davutoglu

Pour l’ancien premier-ministre turc, son désormais ancienne formation politique s’est éloigné de ses valeurs, de sa politique ainsi que de tout ce qui la caractérisait. «Je démissionne du parti au sein duquel j’ai servi avec honneur et auquel j’ai consacré beaucoup d’efforts pendant des années» déclare l’ancien  premier-ministre Ahmet Davutoglu avant d’annoncer qu’une autre formation politique sera bientôt créée par son initiative. «Cela relève de notre responsabilité historique et notre devoir envers la nation (..) de créer un nouveau parti politique» fera remarquer celui qui a occupé le poste de premier-ministre durant environ deux ans. Rappelons que plusieurs autres proches collaborateurs de Recep Tayyip Erdogan annoncent leur départ.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom