Le groupe Teriba

Le groupe féminin béninois de musique Les Terriba, annonce bien sa prochaine sortie discographique. Le deuxième clip vidéo, « Olodjobi », du nouvel album a été lancé jeudi 31 octobre 2019 à la faveur de leur rencontre avec les médias, à Cotonou, autour de la nouvelle saison artistique du groupe.

Une nouvelle vie pour Les Terriba. Après le récent tour de scène au plan national et international entre mars et juillet 2019, le groupe repart dans quelques jours pour une nouvelle saison artistique. Tatiana Ahissou et Carine Ahissou en ont parlé jeudi 31 octobre dernier à la presse lors d’une rencontre au Lieu Unique à Fidjrossè, à Cotonou.

Un nouvel album prêt

Cette saison sera marquée entre autres, par la sortie de l’album « Olodjobi » du groupe en décembre prochain. Le clip vidéo du titre éponyme du disque est sorti officiellement jeudi 31 octobre 2019. « Olodjobi », l’heureux du jour en langue Yoruba, est une célébration de la naissance. «Pas seulement la naissance physique mais de tous les jours», indique Tatiana. Se réveiller chaque matin, avoir de nouvelles idées, est une grâce, une victoire. «Il faut le célébrer», selon l’artiste.

Ce clip vient après celui de «Maman», un extrait aussi du nouvel album. «Maman» est lui, un hommage à la mère, à la femme. Sur cet opus, c’est toujours de la voix mise en avant en polyphonie, de la percussion mais aussi une ouverture dans le style née des rencontres, des collaborations mais surtout des recherches du groupe.

Visa for music au Maroc, Guadeloupe, France, etc.

Avant décembre pour la sortie discographique, Les Terriba entament la saison déjà dans ce mois par Visa for music à Rabat où le groupe est nominé pour son projet artistique «Fâ et Femme». Après le Bénin, la France et l’Allemagne, ce spectacle sera donc au Maroc les 20, 21, 22 et 20 novembre prochains. La suite, ce sera encore une tournée à l’international notamment en Guadeloupe pour boucler 2019. Le groupe repartira en début de 2020 pour la France où une cinquantaine de dates sont déjà signées, apprend-t-on. C’est une campagne de promotion de la musique béninoise.

La main aux élèves

Les Terriba dans sa nouvelle structuration, c’est aussi un retour à la jeunesse béninoise. Le groupe veut désormais retourner notamment dans le milieu qui l’a vu naître en 2002 au Collège d’enseignement général de Sègbèya à Cotonou. Tatiana rappelle que c’est au collège qu’elles ont commencé ; c’était juste dans l’optique de se retrouver pour partager leur passion pour la musique. Il est question pour le groupe aujourd’hui, de recréer dans le milieu scolaire ces occasions pour les élèves et de dénicher des talents puis les aider à éclore, convaincu de ce que «c’est là où se cachent les talents »

C’est dire que l’aventure ‘’Terriba’’ continue. Elle est au-delà de la personne de celles qui l’ont faite  ou qui la mènent jusque aujourd’hui. C’est pourquoi d’ailleurs, elles souhaitent être vues désormais comme une entité et ne soient plus comptées. «Sans nous, Terriba devra pouvoir continuer à produire de la bonne musique », souligne-t-elles à la presse. «Les Terriba, c’est un label », affirme Tatiana.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom