Crédits : Reuters

Le week-end écoulé, l’Organisation des femmes du front populaire ivoirien (OFPI) a tenu son congrès ordinaire. Le président du Front Populaire Ivoirien (FPI) Pascal Affi N’Guessan qui a procédé à l’ouverture du congrès a profité de la tribune qui lui a été offerte pour adresser des mots à l’endroit des militants. Placé sous le thème “ OFPI débout pour la reconquête du pouvoir avec Pascal Affi N’Guessan en 2020“, l’ancien Premier ministre a estimé que ce thème exprime bien l’état du FPI qui d’après lui se porte très bien.

A propos de la candidature de l’ancien président de la république Laurent Gbagbo actuellement en liberté provisoire à la Cour pénale internationale (CPI), le président N’Guessan estime que les chances sont très faibles pour qu’il soit le candidat du FPI en 2020.

Face aux femmes, il suppose qu’ils auraient eu à déplorer son absence si en amont, ils ne s’étaient pas rendus visible sur la scène politique. Mais « heureusement » s’exclame-t-il, grâce aux tâches accomplies sur le terrain, le FPI a les moyens nécessaires de remporter la présidentielle de 2020 que le président Gbagbo soit là ou pas.

Remporter les élections démocratiquement

A en croire l’ancien Premier ministre, il y a 7 ans déjà que le FPI a pris l’engagement de transformer la Côte d’Ivoire avec la politique sans recourir aux armes. Nonobstant les dommages que cette décision leur a coûté, Affi N’Guessan à l’assurance que son parti va gagner la présidentielle.

D’après l’ancien ministre de l’industrie de l’économie et des finances,  ce combat qu’ils viennent d’engager s’inscrit dans la droite ligne de la bataille que Gbagbo avait commencé. Il désire donc que le FPI puisse retourner démocratiquement au pouvoir dans le but d’améliorer le quotidien des ivoiriens et que le président Gbagbo puisse recouvrir définitivement sa liberté.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom