Jean-Louis Billon, (PDCI)

Ce lundi 02 décembre 2019, à l’occasion d’une conférence débat organisée sur le thème « PDCI-FPI, promesse d’un rapprochement historique » Jean-Louis Billion s’est exprimé sur l’union en cours des deux partis politiques. Etant rassuré que le pouvoir sera arraché au Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) une coalition de partis politique actuellement au pouvoir, Jean-Louis Billion estime que dès que ce sera chose faite, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et le Front populaire ivoirien (FPI) vont se joindre pour faire asseoir les fondamentaux d’une vraie démocratie.

Le secrétaire exécutif chargé de la communication et de la propagande du PDCI s’est tout d’abord réjoui de la réconciliation qui a commencé entre les deux partis autrefois ennemis. Il a par ailleurs dénoncé les manières de faire de la coalition au pouvoir qui sont « anti démocratiques ».

Et c’est pour cela que l’ancien ministre estime que l’union entre le PDCI de Henri Konan Bédié et le FPI de Laurent Gbagbo est requise dans le but d’hisser la Côte d’Ivoire dans le rang des pays démocratiques.

L’ancien ministre du commerce estime en outre, que nul ne devrait pâtir pour son choix politique et il souhaite par-là pouvoir circuler librement partout dans le pays de Félix Houphouët-Boigny et prendre une retraite dans la joie et non dans l’adversité.

Le retour des exilés

A l’en croire, pour des raisons politiques, on ne peut pas priver la Côte d’Ivoire de ses enfants. C’est pour cela que les deux partis d’après lui, s’unissent autour de la question du retour au pays de l’ancien président Laurent Gbagbo et son ministre Charles Blé Goudé qui sont actuellement en liberté conditionnelle à la Cour pénale internationale (CPI).

Le PDCI et le FPI selon lui, se sont également accordés pour le retour de tous les fils du pays exilés et pour que la justice soit véritablement indépendante. Pour que la victoire soit de leur côté au soir des élections présidentielles de 2020, il a déclaré que les deux formations vont se mettre d’accord sur les conditions de participation.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom