Michael Jackson : ses héritiers trouvent une entente avec Disney

Les héritiers de Michael Jackson sont parvenus à un accord à l’amiable avec Disney. C’est du moins ce qu’il convient de retenir des différentes informations relayées par les médias. Les studios Disney avaient été assignés en Justice par ces derniers.

« The Last Days of Michael Jackson »

L’objet de cette assignation est un documentaire intitulé « The Last Days of Michael Jackson » qui signifie en français  Les derniers jours de Michael Jackson. Cette production diffusée l’année dernière par la chaîne ABC de Disney retraçait en effet le vécu de la star du Pop.

Publicité

Mais ses héritiers n’avaient pas réservé un très bon accueil à cette production. Ils accusent Disney de n’avoir pas reçu une autorisation préalable avant d’utiliser des chansons, clips et extraits de concerts. Mais du côté de Disney, ce sont plutôt les héritiers qui agissent en méconnaissance la loi sur le copyright.

Disney estime avoir respecté la loi

Selon la structure, tous les extraits qui ont été utilisés sont bel et bien autorisés par la loi. Finalement, une entente a été trouvée afin d’éviter une probable bataille judiciaire. Les héritiers de l’interprète de « You are not alone » sont également en guerre contre la chaîne HBO pour son documentaire « Leaving Neverland ».

« Leaving Nerverland »

Cette production retrace en effet les témoignages de deux hommes qui accusent Michael Jackson des faits d’abus sexuels. James Safechuck et Wade Robson indiquent avoir été victimes de ces faits alors qu’ils étaient enfants. « Leaving Neverland » avait suscité beaucoup de réactions tant auprès des fans que dans les rangs de la famille de l’illustre disparu.

Publicité

Depuis la diffusion de cette production, le réalisateur ainsi que personnes interviewées confient aux médias être victimes d’agression de tous genre.

Dan Reed indique que les menaces de mort sont récurrentes depuis plusieurs mois désormais. Il fait également remarquer que les fans de Michael Jackson ont plusieurs fois essayé de l’agresser physiquement lors de certaines activités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *