Emmanuel Macron : ce rapport qui l’enfonce un peu plus

La politique sociale et fiscale d’Emmanuel Macron ne sera pas favorable à une frange de la population française. C’est du moins ce qu’il convient de retenir d’une étude réalisée par l’Observatoire français des conjonctures économiques. Cette structure rattachée à Sciences Po et située plutôt à gauche indique que « les 5 % de Français les plus pauvres devraient voir leur niveau de vie se réduire ».

Les plus riches, plus soutenus?

Pour l’institut économique, le budget de cette année et les différentes mesures prises auront plutôt un impact positif sur les classes moyennes supérieures. L’Observatoire français des conjonctures économiques a fondé sa recherche sur  la réforme des allocations chômage, de la baisse de l’impôt sur le revenu de 5 milliards d’euros et bien d’autres choses.

Publicité

 « Sur les 17 milliards d’euros distribués aux ménages depuis le début du quinquennat, plus du quart (environ 4,5 milliards d’euros) est allé soutenir le revenu disponible des 5 % de ménages les plus aisés », ont notamment conclu les économistes de l’Observatoire français des conjonctures économiques. Dans les prochaines années, le niveau de vie des Français les plus pauvres se réduira à 240 euros par an  à cause des différentes dispositions prises l’Etat.

Macron, président de riches selon un Insoumis

 Mais dans le sens inverse, les plus riches verront leur revenu grimper de 2 905 euros par an. Ces conclusions qui ne sont pas de nature à rendre service au gouvernement Macron suscitent déjà des critiques dans les rangs de ses détracteurs. L’étiquette de président des riches qui est collée à Macron a refait surface.

 « Quand une étude de l’OFCE confirme le bien fondé de toutes nos critiques faites pendant le débat du #plf2020 (projet de loi de finances 2020) Emmanuel Macron est toujours plus le président des ultra riches au détriment des plus pauvres », a notamment fait savoir le député France insoumise Eric Coquerel sur le réseau social de l’oiseau bleu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité