Le kinkéliba, le thé thérapeutique ouest-africain

Le kinkéliba (Combretum micranthrum) est un arbuste de 4-5m de hauteur, de la famille des Combretaceae d’origine africaine et poussant dans les savanes. Cette plante pousse dans tous les pays d’Afrique de l’Ouest à l’état sauvage. Son fruit sec indéhiscent en forme d’aile membraneuse formée par le péricarpe est appelé samare. Le kinkeliba est constitué de polyphénols, de flavonoïdes, de nitrates de potasse, de tanins, de catéchine, d’hétérosides et de bétaïne. Cette plante est prisée pour son thé fait à base d’infusion de ses feuilles majoritairement mais également pour son thé à base d’infusion de ses graines, ses branches et ses racines. Qualifiée de tisane de longue vie car elle ralentit le vieillissement, la tisane de kinkéliba ne cesse d’emmener ses adeptes vers les portes du Paradis. De toutes les variétés de kinkéliba, le kinkéliba du Mali serait la meilleure car son arôme sublime assimilable au café pure et vanillé, tonifie indiscutablement dès la première respiration.  

Vertus

Recommandé pour ses propriétés digestives, diurétiques et dépuratives, aujourd’hui il intéresse les pays développés car à lui seul, il n’a rien à envier aux différents types de thé dont le thé vert, ni au café pur produit par ces pays. On peut l’associer à la menthe, la citronnelle, le poivre de Selim, etc, afin de l’aromatiser et d’associer d’autres vertus aux siennes. Sa tisane dit thé aide à éviter les maux gastriques, la constipation, aide à digérer les graisses donc facilite la tâche à la bile, aide à maigrir, régule la tension artérielle, l’insuffisance cardiaque, aide à guérir les problèmes hépatiques donc liés au foie, réduit le taux de cholestérol dans le sang grâce à la présence du bêta-sitostérol, aide à traiter l’hyperplasie bénigne de la prostate chez l’homme,  aide à guérir les diarrhées infectieuses, permet de stimuler l’appétit, traite les calculs biliaires, favorise l’excrétion urinaire, etc. 

Publicité

NB : Le kinkéliba n’est pas recommandé aux femmes allaitantes et aux femmes enceintes. Sa consommation n’est pas recommandée aux enfants de moins de 2ans. Les feuilles triturées et l’écorce de l’arbre en décoction reconnue pour ses propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires, favorisent la guérison du paludisme, de la rougeole, des plaies en les désinfectant et cicatrisant très bien, l’anémie, la lithiase biliaire, la jaunisse, etc.  On peut faire la décoction des feuilles, des tiges et des racines pour obtenir après 20min une tisane qu’on laisse tiédir. Ensuite on peut y ajouter un arôme de son choix plus du sucre, du lait à volonté, afin de prévenir tout maux dans son organisme. Ceci est à consommer durant une semaine et à boire chaque matin à jeun. D’autre le boire toute une journée durant 3jours à raison de 1L et demi. Il est également excellent comme vermifuge. 

Cette tisane peut servir à préparer une bouillie de son choix à servir à une personne malade. Les graines de kinkéliba sont toutes aussi consommables et thérapeutiques. Pour bénéficier de leurs bienfaits, on les grille, les tonifie. Ensuite il suffit de prendre dans une cuillère à café ou à soupe et verser cette quantité dans de l’eau chaude. Puis remuer, les graines se dissoutes toutes seules et offre une belle odeur genre café qu’on pourrait boire chaque matin à volonté. Ce bon thé aide à traiter plusieurs maladies comme les vertiges, la tension, les hémorroïdes internes, les faiblesses sexuelles, l’éjaculation précoce, les problèmes de foie, etc.  

La poudre des graines tonifiées ou grillées, peut être mélangée dans de la bouillie, la sauce, la soupe, une boisson simple, directement dans le repas ou le verre avant consommation, comme on le fait à table pour le sucre ou le sel.  Cette poudre est beaucoup utilisée avec du miel ou de la bouillie pour stimuler la mémoire chez les apprenants

Observations

Le kinkéliba qui était jusqu’à peu d’année un simple thé africain prisé au Nord du Bénin et utilisé seule en médecine thérapeutique fait aujourd’hui le buzz. Ainsi beaucoup de jeunes se penchent vers le kinkéliba à cause de ses aptitudes 100% naturelles sans dégâts sanitaires additionnels liées aux engrais industriels et aux diverses sortes de pollution. Néanmoins il serait intéressant si les chercheurs béninois se penchent sur les vertus du kinkéliba béninois qui jusqu’à présent reste silencieux et pourtant très prisé dans les rituels et recettes médicinales traditionnelles contre tant de maux que les tradipraticiens béninois révèlent qu’aux initiés.   

Publicité

Une réponse

  1. Avatar de Souley
    Souley

    Depuis que j’ai commencé par prendre ce produit je me sens très bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité