France : Lourde amende de 20 millions € pour un financier américain

Juge - avocat

Le fonds d’investissement américain basé à New-York, Elliott Management a récemment fait les frais de la justice en France. En effet, la commission des sanctions de l’AMF (autorité des marchés financiers) a infligé le paiement d’une amende de 20 millions d’euros à deux de ses entreprises de gestion à savoir : l’américaine Elliott Capital Advisors L.P et la britannique Elliott Advisors UK Limited. La décision date du 17 avril dernier et a été rendue publique ce mercredi 22 avril 2020. Des « irrégularités » en ce qui concerne son intervention dans le capital de la société française Norbert Dentressangle (aujourd’hui XPO), et un « manquement d’entrave » aux investigations menées par le gendarme français de la Bourse, lui est reproché par les autorités.

Elliott rachète une part du capital de Norbert Dentressangle

En avril 2015, la société américaine de logistique XPO avait annoncé vouloir lancer une OPA (offre publique d’achat) sur Norbert Dentressangle. Elle avait déjà empoché 66,71% du capital et suggère de racheter le reste au prix de 217,50 euros par action. Le groupe voulait ainsi procéder à un retrait obligatoire de la côte de l’action de la société française, à conditions qu’il arrive à avoir la main mise sur plus de 95% de son capital à la fin de l’offre. Le fonds activiste Elliott décide de racheter une part du capital du transporteur, assez importante pour empêcher le retrait obligatoire. Cela, dans le but de négocier sa sortie, avec le groupe XPO, pour un prix élevé.

Publicité

L’Américain gagne 38 millions d’euros

Elliott Management obtient par la suite ce qu’il veut, mais au prix d’une longue bataille judiciaire, en vendant ses 9% de Norbert Dentressangle en novembre 2019 à XPO à une valeur de 260 euros par action. Cette transaction lui a permis d’empocher près de 38 millions d’euros. Cependant, il lui est reproché la façon par laquelle il a mal communiqué ses intentions aux autorités de la bourse. Par ailleurs, entre le 8 mai et le 21 juillet 2015, les sociétés de gestion Elliott Capital Advisors L.P et Elliott Advisors UK Limited avaient acheté des produits dérivés en bourse «contracts for difference » (CFD). Ceux-ci ont la spéficité de se détacher en espèces, au lieu d’actions comme les « equity swaps ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité