Le Gombo : un légume aux incroyables valeurs nutritives

Loin d’être une carotte ou un piment, le gombo du nom scientifique Abelmoschus esculentus de la famille des Malvaceae, se distingue par sa couleur verdoyante et sa forme hexagonale et allongée. C’est une espèce de plante tropicale à fleurs originaire du continent Africain, proche de l’hibiscus selon les scientifiques.  Le gombo ou gumbo en anglais, une déformation d’un mot emprunté à une langue africaine d’origine bantou, est un des condiments les plus cultivés comme la tomate. L’Abelmoschus esculentus a plusieurs appellations. On le dénomme : Quimbombó à Cuba, lalo à l’île de La Réunion et l’île Maurice, calou en Guyane, calalou en Haïti, lady’s finger (doigt de femme) dans plusieurs pays anglophones, okra en Louisiane et dans le sud des États-Unis ou ketmie-gombo dans d’autres nations.

Le gombo contient des composés antioxydants tels que le bêta-carotène, la lutéine et la zéaxanthine mais une plus grande quantité de quercétine que dans l’oignon un autre super aliment. Également, il contient une proportion élevée de fibres alimentaires solubles, soit 40 % de son contenu en fibres totales d’où son effet bénéfique sur les concentrations de cholestérol. Bouilli ou cru, le gombo est une source de manganèse, Vitamine K, Magnésium, Cuivre, Vitamine B2, Vitamine B3, Vitamine B6, Vitamine B9, et la Vitamine C pour la femme comme pour l’homme. Dans l’eau bouillante uniquement par contre, le gombo est riche en Calcium et Fer ce neurotransmetteur à la fois transporteur d’oxygène (O2).  Voici ce qui fait du Abelmoschus esculentus, un aliment diététique de choix.

Publicité

Tout est bon dans le gombo !

Ce légume d’un vert éclatant est entièrement comestible depuis ses feuilles vertes à ses tiges, ses graines puis ses fruits, le gombo. Ses feuilles aussi sont comestibles. On les ajoute aux salades par exemple. Il se consomme cru, cuit (bouilli) et sous forme déshydratée. Ne soyez pas étonné de le voir partout dans les campagnes africaines, dans les champs, devant les maisons en train de sécher au soleil. Ils seront plutard réduis en poudre pour ensuite servir de condiment.

Ce légume d’un vert éclatant, au goût doux, contient une substance mucilagineuse qui au contact de l’eau, gonfle. Cette substance mucilagineuse sert donc à épaissir les sauces, soupes ou ragoûts pour d’autres. Le voici donc qui compose la sauce gombo, un plat gluant que l’on déguste en général avec du (ou akoumé des togolais, une sorte de polenta préparée avec de la farine de mil, de sorgho, d’igname de manioc ou de maïs) et que l’on agrémente de viandes, de poisson ou de crustacés (crevettes) ou l’ensemble ! Et même si sa substance mucilagineuse est prisée pour épaissir certains repas la majorité des repas africains préfèrent le consommer seul (tranché en plusieurs morceaux fins ou grossiers ou écrasé) dans sa forme commune sous forme d’une sauce gombo. Parfois, pour éviter qu’il devienne collant, on le cuit entier dans les sauces comme la sauce claire ou sauce graine (originaire de la Cote d’Ivoire) ou la soupe au poisson (Gabon)

De ses graines, une fois rôties, on en tire un ersatz de café, un substitut. Il se conserve peu au réfrigérateur (trois jours environ) mais au congélateur il dure aussi longtemps que vous le souhaitez. Son gout distinctif peut rebuter les palais non habitués mais une fois dans un repas dont le secret appartient à la gastronomie Africaine, vous l’adopterez !

9 réponses

  1. Avatar de Kwassi
    Kwassi

    Il semble que ceux qui ont des problèmes d’ulcères gastro ne doivent pas consommer le gombo; qu’en est – il exactement ?

  2. Avatar de Sanogo
    Sanogo

    Je suis africains j’adore la sauce gombo

  3. Avatar de Madrolle
    Madrolle

    Ou en trouve t on a la reunion? J’adore les combos avec de la tomat? Merci

  4. Avatar de Chichi
    Chichi

    Totalement d’accord

    1. Avatar de Chichi
      Chichi

      Avec Lizzie

  5. Avatar de Lizzie
    Lizzie

    Le krin-krin au Bénin est bien différent du gombo. Rien à avoir avec le gombo bien que gluant aussi. S’abstenir si l’on n’est pas bien informé

    1. Avatar de Lavagnon
      Lavagnon

      J’allais dire la même chose que vous.
      Que l’auteur de l’article corrige ça.

  6. Avatar de connardvirus
    connardvirus

    «  » Bouilli ou cru, le gombo est une source de manganèse, Vitamine K, Magnésium, Cuivre, Vitamine B2, Vitamine B3, Vitamine B6, Vitamine B9, et la Vitamine C » »

    Vive le gombo!!!

  7. Avatar de Gombo
    Gombo

    Gombo , un aliment pour la vitalite de la democratie…:)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *