3 ans de prison pour des vidéos sexy sur TikTok

Pour avoir publié des vidéos à caractère sexuel sur le réseau social TikTok, la célèbre danseuse égyptienne Sama el-Masry, âgée de 42 ans, arrêtée en avril dernier, et poursuivie pour incitation à la débauche, d’après New York Times, a été condamnée à 36 mois de prison avec une amende de 300 000 livres égyptiennes (environ 250 000 $).

Il est notamment reproché à cette dernière d’avoir publié des vidéos et des photos sur le réseau social qui sont qualifiées de sexuellement suggestives et incitant à l’immoralité. La danseuse a toutefois désavoué les accusations en indiquant que le contenu dont il est question, a été volé et partagé sans son avis, a précisé le quotidien américain. D’après le parlementaire John Talaat qui a demandé une action en justice contre la danseuse, il y a « une énorme différence entre la liberté et la débauche ». Toutefois, Sama el-Masry a indiqué qu’elle allait faire appel.

Publicité

« Notre société conservatrice est aux prises avec des changements technologiques »

Depuis que l’Egypte a adopté une nouvelle loi sur la cybercriminalité en 2018 qui a permis au gouvernement de censurer les publications en ligne et de surveiller les communications, plusieurs femmes influentes dans le pays ont été accusées d’« incitation à la débauche ». A en croire Entessar el-Saeed, une avocate des droits des femmes à la tête du Centre du Caire pour le développement et le droit, « notre société conservatrice est aux prises avec des changements technologiques qui ont créé un environnement et des mentalités complètement différents. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *