Tensions frontalières: l’Inde bloque une soixantaine d’applications chinoises dont Tiktok

En Inde, alors que les tensions se font de plus en plus vives avec la Chine, le pays a décidé de sévir. En effet, une soixantaine d’applications mobiles chinoise, dont TikTok ont été officiellement bannies, ces dernières étant accusées de représenter une menace pour l’intérêt et la sécurité nationale. 

Ils étaient 120 millions de jeunes Indiens à s’amuser sur TikTok, aujourd’hui, les voilà orphelin. En effet, l’application phare du moment, de confection chinoise, a été officiellement bannie en Inde, au même titre que 58 autres applications, dont WeChat. En effet, le gouvernement indien estime que ces applications représentent un véritable danger, notamment au niveau de la cyber-sécurité et du respect du droit à la vie privée.

Publicité

TikTok, bannie d’Inde

Une décision assumée par le ministère des Technologies de l’information, pour qui cette annonce devrait également servir à garantir la souveraineté du cyberespace indien. Une sortie qui intervient quelques jours seulement, après un affrontement meurtrier entre les armées des deux puissances, survenu à la frontière himalayenne. Une manière pour New Delhi, de rappeler qu’elle dispose de quelques leviers afin de contrer la Chine.

Vives tensions avec la Chine

Il y a quelques semaines, l’Inde a accusé la Chine d’avoir fait intrusion sur son territoire, ce qu’a toujours refusé d’admettre Pékin. En a résulté une confrontation au niveau de leur frontière commune, objet d’une guerre en 1962. De violents combats à mains nues ont éclaté, provoquant la mort de dizaines de soldats. Suffisant pour susciter l’indignation des locaux, qui ont réclamé un boycott des entreprises chinoises. Les sociétés concernées par ce ban, sont TikTok, Helo, Weibo (Twitter chinois) ou encore Clash of Kings.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *