,

Transformation du FCFA en Eco : supplique aux Chefs d’Etat de l’UEMOA

Alassane Ouattara (Sia Kambou/AFP/Getty)

Oui, en ma seule qualité de citoyen d’un des pays concernés, je viens par cet écrit dont je souhaite la large diffusion, supplier leurs excellences, chefs d’Etat de l’UEMOA et de la France, avec tout le respect qui leur est dû, de vouloir bien reconsidérer leur décision, en prêtant  une attention toute particulière à ce que j’expose ci-après, issu d’une réflexion profonde.

En effet, lorsque j’ai eu connaissance de leur décision relative à une réforme du FRANC CFA, je n’en croyais pas mes méninges et j’en ai perdu mon latin ! Lisez plutôt ce qui suit pour savoir pourquoi : 

Publicité

1.    Le Parlement français  vient d’adopter, le 21 Mai 2020 dernier, un projet de loi qui décide de la transformation du FCFA (originellement, Franc des Colonies Françaises d’ Afrique, devenu  après les indépendances, Franc  de la Communauté Financière Africaine), transformation en ECO pour les 8 pays de l’UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine) devant être effective avant la fin de cette année 2020, conformément à un Accord conclu le 21 Décembre 2019 à Abidjan entre la France (représentée par son Président, Emmanuel MACRON) et les 8 pays de l’UEMOA, représentés par son Président en exercice, Alassane OUATTARA.  

Convenez avec moi que cette décision constitue un très grand événement de l’Histoire de l’Afrique, qui ne saurait être banalisé à tout le moins, décidé qu’il a été par un simple décret du Gouvernement français. Cela ne doit-il pas nous interpeler tous, citoyens des 9 pays concernés, pas forcément experts  en Sciences économiques et financières, spécialistes des questions monétaires ?

2.    En effet, ladite  transformation consiste essentiellement en :

  • la dénomination ECO au lieu de FCFA,
  • la fin de la centralisation de 50 % des réserves de change de la BCEAO (Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest) auprès du Trésor français (à la Banque de France),
  • le maintien de la garantie de la France pour cette monnaie,
  • Le retrait de la France (en les personnes de ses représentants) des instances de gouvernance de l’UEMOA, notamment de la BCEAO,  
  • le maintien cependant de la parité fixe du Franc CFA avec l’Euro (1 € = 655,957 FCFA).

Or, concernant cette fixité de la parité du FCFA avec l’Euro, tout expert vous affirmera que c’est la   caractéristique principale du FCFA, mais qui n’a pas été touchée par cette réforme. On peut se demander pourquoi.

Publicité

3.   On peut également se demander pourquoi, curieusement, les autres pays de la zone FCFA en Afrique francophone (les 5 pays de l’Afrique centrale) n’ont pas été concernés par la réforme.  Vont-ils continuer d’utiliser leur FCFA, avec tous les problèmes qui se poseraient, à coup sûr, dans les échanges commerciaux intra Afrique francophone, par exemple ? Jusques-à quand durera cette situation de deux poids deux mesures ? Rien n’en a été dit !

4.   Plus étonnante encore est la décision de dénommer ECO le FCFA réaménagé pour les 8 pays  de l’UEMOA, cependant que  cette même dénomination avait déjà été celle adoptée  pour le projet de monnaie commune des 15 pays de la CEDEAO, laquelle remplacera, vers fin 2020, les 8 devises qui y sont utilisées, y compris le FCFA. C’était une décision prise le 29 Juin 2019 à Abuja (au Nigéria) au sommet des Chefs d’Etat ou de Gouvernement de la CEDEAO, les 8 Chefs d’Etat de l’UEMOA compris. Ces derniers ont-ils oubliée cette décision, 6 mois plus tard à Abidjan ? C’est à se le demander !  Ou bien, l’ont-ils fait en pleine connaissance de cause ?  Quelle explication peuvent-ils nous en donner?

5.   Ainsi donc, nos  Chefs d’Etat de l’UEMOA représentés par leur pair de la Côte d’Ivoire, Président en exercice de l’Institution, en intelligence avec le Président français, se sont attribué, à Abidjan, la liberté de dénommer ECO le nouveau FCFA, cependant qu’ils étaient dans un cadre institutionnel et juridique inapproprié pour ce faire, dès lors que les 7 autres Chefs d’Etat de la CEDEAO n’y étaient pas parties prenantes. Les premiers ne se sont nullement souciés de leurs avis et accord ! Un tel acte me paraît bien incongru, car, il crée une situation confuse, qui compromet, à coup sûr, le très louable projet de monnaie unique ECO entre les 15 pays de la CEDEAO, à fin 2020 ou au delà.

6.  De tout ce qui précède, qui ne constitue que des faits réels que je rapporte, qu’il me soit  permis, avec l’indulgence de tous, d’avancer que nos 8 Chefs d’Etat de l’UEMOA et le Président français ont visiblement manqué d’inspiration ou de réflexion profonde, de même que leurs collaborateurs, experts en matière financière et monétaire, ont tous manqué  de courage, sûrement, pour remplir leur devoir auprès de leurs chefs et, partant, auprès de leur peuple ! Aussi, ai-je du mal à comprendre que nos hautes autorités n’aient pas réalisé qu’un tel système monétaire, construit par eux, posera de vrais problèmes sur tous les plans. Quid, d’ailleurs, des autres francs en Afrique qui ne sont pas des CFA tels que : franc guinéen, franc malgache et franc comorien ? En plus de tout ça, je voudrais faire constater, sur le plan des curiosités, que le vocable franc se rapporte à la France, qui elle-même, a abandonné depuis son Franc Français (FF) au profit de l’Euro !

Somme toute, sans vouloir me prendre pour un Conseiller de l’un de ces Chefs d’Etat, je me permets, très modestement, de leur faire la proposition suivante : Revoir leur décision en ce qui concerne la dénomination ECO pour adopter celle de  « Nouveau FCFA » (NFCFA), ou « Nouveau CFA » plus simplement. La raison simple en est que la parité fixe du FCFA avec l’Euro  est maintenue cependant qu’il constitue l’élément fondamental du FCFA. C’est pourquoi, je propose « Nouveau FCFA », à l’image de ce qu’il y a eu en France en 1959 où  la loi Antoine PINAY a institué le « Nouveau Franc » suite à une dévaluation.  Ainsi, la dénomination ECO sera restituée à la CEDEAO, ce qui aura l’avantage de faire taire les réactions de désapprobation vives et  gênantes, mais  compréhensibles, qu’on a enregistrées, venant de certains pays de la CEDEAO comme le Nigéria et le Ghana, reconnus comme de vrais poids lourds en matière d’économie et finances au sein de la sous-région.

 J’estime qu’il n’est pas trop tard de revenir sur la décision et adopter cette proposition. Cela sera tout à leur honneur d’avoir ainsi écouté la voix d’un simple citoyen. Bien entendu, quand le projet CEDEAO  de monnaie commune ECO aura, par la suite, pris corps, le « Nouveau FCFA » des 8 pays de l’UEMOA deviendra alors ECO tout comme les 7 autres devises circulant actuellement au sein de la CEDEAO. Et cela calmera définitivement les récriminations qu’il y a eues au sein de la Communauté. Une autre proposition, d’ailleurs, serait de garder, durant le temps intermédiaire, la dénomination FCFA au FCFA réaménagé, ce qui simplifierait tout. Pourquoi pas?

 A présent, je termine mon propos en demandant à leurs Excellences, Chefs d’Etat à qui s’adresse essentiellement mon écrit, de bien vouloir y accorder une très bienveillante attention, aux fins utiles que j’ai développées.                                                                                                               

 Telle est ma supplique, seul objet du présent écrit, adressée très respectueusement à leurs excellences, Chefs d’Etat de l’UEMOA et de FRANCE, en leur demandant de bien vouloir m’accorder toute leur indulgence pour tous mots, expressions ou opinions qui y seraient relevés et perçus comme inconvenants à leur égard, en les en remerciant vivement.

Philippe HOUNKPATIN
Dr.-Ing.  en  Génie  électrique, à la retraite

32 réponses

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    Ditsban de grands chemins, franc maçons, oui.

  2. Avatar de Toutou
    Toutou

    Informez-vous bien, la petite France n’est pas plus grande que le Bénin, 6 fois. C’est une supercherie que de montrer sur France 24, une petite Afrique. L’Afrique de l’Ouest à elle seule est plus grande que l’Europe toute entière. C’est des ditsbant de grand chemin

    1. Avatar de Tchité
      Tchité

      Big up

      1. Avatar de Tchité
        Tchité

        Des bandits de grands chemins, franc maçons, oui.

  3. Avatar de Tchité
    Tchité

    Renseignez-vous bien, la petite France n’est pas plus grande que le Bénin, 6 fois. C’est une supercherie que de montrer sur France 24, une petite Afrique. L’Afrique de l’Ouest à elle seule est plus grande que l’Europe toute entière. C’est des bandits de grands chemins ces gens là.

  4. Avatar de SO AGBO NI
    SO AGBO NI

    (@ @) TOUJOURS TRES TRES INTELLIGENT ET SUPER BON! Je suis très très joyeux. Voilà ce qu’il dit à TCHITE le babouin
    « Xoui déssou xolonon. répondre te concernant n’est que saisir l’occasion de parler à ceux qui pourraient écouter le gueudin que tu es. Va donc fleurir le désert, ça t’occupera.
    Pourquoi la France ne se prononcerait pas publiquement, sur son accord à sortir définitivement des instances du cfa ?
    \\\\ ///
    (@_@)

  5. Avatar de SO AGBO NI
    SO AGBO NI

    TCHITE , vraiment tu es toujours TRES TRES bon. Voici ce qu’il dit à (@ @)
     » Toi là tu es xlonon hein. Pourquoi est-ce que la France doit elle prendre le devant d’une monnaie qu’elle n’utilise pas ? C’est la question que tu devais poser. »
    Je vous soutiens à 200% car (@ @) est trop mauvais et un yèyinon

  6. Avatar de KAST
    KAST

    @
    (@_@)
    Vous êtes une personne avisée…
    Ainsi, vous savez que les chefs d’Etats africains (francophones) sont tenus.
    La France de par sa main mise sur le franc CFA peut défaire tout chef d’Etat africain qui s’écarte du chemin.
    La monnaie doit refléter la santé d’une économie. Le franc CFA est déconnecté des économies africaines. Ce n’est pas comme cela qu’elles deviendront compétitives.
    On ne peut pas souhaiter que les africains prennent leur destin en main et en même temps leur dénier le droit de gérer leur propre monnaie.
    La France, seule à intérêt à ce que le système actuel perdure. Et elle s’y emploie avec le soutien de ses valets locaux, ces prétendus chefs d’Etat.

    1. Avatar de (@_@)
      (@_@)

      Plus personne n’a intérêt à ce que perdure le cfa. C’est pour cela que sa mise en bière a commencée. Cependant même par paresse ou idéologie (laquelle ?), on ne peut pas se satisfaire de solutions simples, qui engendreraient des problèmes plus compliqués que celui qu’elles prétendent résoudre.
      \\\\ ///
      (@_@)

      1. Avatar de (@_@)
        (@_@)

        On ne doit pas jeter du jour au lendemain, le bébé (l’économie des pays de l’UMOA) avec l’eau du bain (le cfa). La plupart des africains ne pourraient plus le mois suivant, acheter : brosses à dents, savon, boites de conserves, maggi, médicaments, chaussures, vêtement, motos, pièces de voitures, ampoules, etc…
        Presque rien de tout ça, n’est aujourd’hui fabriqué en Afrique de l’ouest. Donc « mi ni zon dè dè *»
        (Allons-y prudemment*)
        \\\\ ///
        (@_@)

  7. Avatar de Tchité
    Tchité

    1-L’Afrique est le continent le plus riche de la planète. Mais beaucoup d’Africains sont pauvres à cause des gens comme toi et l’occident.
    2_600 milliards de dollars quitte le continent chaque année via le franc cfa, sans parler des évasions fiscales des entreprises françaises.

  8. Avatar de Tchité
    Tchité

    L’indépendance (économique etc) ne se donne pas. Il faut l’arracher. Et on le fera à court sûr. « Ce que les dirigeants ne font pas pour le peuple, le peuple le fera lui-même »

  9. Avatar de connardvirus
    connardvirus

    (@_@)
    C’est incroyable la capacité que certaines personnes ont sur ce forum pour brasser du vent.
    Hallucinant!!.

    1. Avatar de (@_@)
      (@_@)

      Exactement ça, Du vent ! Qui doit être utilisé pour ce qu’il est. C’est à dire t’en servir pour avancer vers où tu veux sans effort, ou l’ignorer galérer à la rame quand son sens ne t’est pas utile. Note que si ça se trouve il est gentil entre 2 crises, mais bien atteint quand même.
      \\\\ ///
      (@_@)

  10. Avatar de Tchité
    Tchité

    On doit aussi mentionner la corruption de nos dirigeants, qui ne sont pas prêts pour risquer leurs petits gains pour le bien-être de tous.

  11. Avatar de KAST
    KAST

    Tout est dit :
    « Le Parlement français vient d’adopter, le 21 Mai 2020 dernier, un projet de loi qui décide de la transformation du FCFA… »
    Et pourtant, ces pays de la zone franc CFA se disent souverains…
    Leur avenir se décide à Paris
    Et ce sont les Parlement français qui n’ont jamais utilisé le franc CFA qui votent.
    Tout est dit :
    Le franc CFA est stratégique pour la France, pas pour les pays qui l’utilisent encore moins leur peuple.

    1. Avatar de KAST
      KAST

      Lire les « Parlementaires français »…

    2. Avatar de (@_@)
      (@_@)

      Question : qu’est-ce qui empêche les gouvernements africains qui ont participé aux négociations de cette étape 1, de faire valider de leur côté les accords svp ?
      En quoi – hors de France – cet accord du parlement français décide t-il du sort des africains svp ?
      Quand on s’accorde sur quelque chose, chaque partie retourne dans son pays pour faire valider ou non, l’accord international par sa (ses) représentations nationales, non ?
      ça porte même un nom me semble t-il : « ratification » des traités et accords internationaux.
      \\\\ ///
      (@_@)

      1. Avatar de Tchité
        Tchité

        Toi là tu es xlonon hein. Pourquoi est-ce que la France doit elle prendre le devant d’une monnaie qu’elle n’utilise pas ? C’est la question que tu devais poser.

        1. Avatar de (@_@)
          (@_@)

          Xoui déssou xolonon. répondre te concernant n’est que saisir l’occasion de parler à ceux qui pourraient écouter le gueudin que tu es. Va donc fleurir le désert, ça t’occupera.
          Pourquoi la France ne se prononcerait pas publiquement, sur son accord à sortir définitivement des instances du cfa ?
          \\\\ ///
          (@_@)

          1. Avatar de Tchité
            Tchité

            Quel accord, accord avec elle même et seulement dans son parlement ?
            Min dja nou mi gandji. Adjoto keze’ ton leh.

  12. Avatar de Tchité
    Tchité

    Afrique produit toute la matière première(caoutchouc, évea pour tous les pneus du monde (je connais où chaque plantation se situe), du cacao pour le chocolat, le coton, dont le textile nous revient plus cher, colbat, coltan pour les ordinateurs et smartphone) , du monde entier. C’est du vol opéré par les multinationales et les gouvernements étrangers que souffre le continent.

  13. Avatar de Tchité
    Tchité

    L’Afrique est le continent le plus riche de la planète. Mais beaucoup d’Africains sont pauvres à cause des gens comme toi et l’occident 600 milliards de dollars quitte le continent chaque année via le franc cfa, sans parler des évasions fiscales des entreprises françaises.

  14. Avatar de Tchité
    Tchité

    Continent le plus riche de la planète, tu voulais dire ?

  15. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    Réfléchissez 2 mn, jardiniers du Sahara et avatars numériques de la révolution mondiale. l’Afrique ne produit pratiquement rien de ce que consomment les couches moyennes et populaires. Un dévissage façon chute libre d’une monnaie adoptée dans la précipitation que prônent les conseilleurs radicaux, plongerait le plus grand nombre dans le dénuement, sans rien pour les aider d’autres que les mandats de la diaspora.
    De plus, il faudrait convertir cette monnaie de fanfarons, en devises internationales ( $, €, £…) pour rembourser l’endettement que s’entêtent à accroitre, les imprégnés du culture financière.
    \\\\ ///
    (@_@)

    1. Avatar de Tchité
      Tchité

      Si tu parles ainsi sur ce forum, tu est certainement l’un des dibants.

    2. Avatar de Gombo
      Gombo

      @@
      Le CFA n’est plus convertible depuis les annees 90….
      Essayez de changer votre billet de 10000 a Paris ou New York…
      Je ne suis pas un de ceux qui pensent que le probleme le plus urgent est la monnaie…
      Mais avoir le controle de sa politique monetaire est un des attributs de la souverainete

  16. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    Je pense justement moi, que sur le continent le plus pauvre de la planète, il faut quitter le cfa avec ses relents toxiques d’une autre époque, sans partir à l’aventure, que paieraient les plus pauvres foudroyés dans leur pouvoir d’achat déjà très faible, juste pour faire plaisir aux révolutionnaires en chambre.
    \\\\ ///
    (@_@)

    1. Avatar de Tchité
      Tchité

      Si tu parles ainsi sur ce forum, tu est certainement l’un des voleurs.

    2. Avatar de Tchité
      Tchité

      Si tu parles ainsi sur ce forum, tu estcertainement l’un des dibants. .

  17. Avatar de Tchité
    Tchité

    Pas du tout d’accord avec un « rebranding » . Soit on bouge avec les géants(Ghana, Nigeria) de la sous-region qui ont déjà leur monnaie et une experience, soit on laisse ça comme ça est en ce moment.

    Autre chose serait du gaspillage de ressources et une perte de temps à tous les niveaux.

  18. Avatar de Che Guevarra
    Che Guevarra

    Esperons que nos presidents comprendrons dans quelle aventure ils veulent nous engager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité