Un migrant et son chat mis en quarantaine après leur arrivée en Europe

Malgré la présence de la pandémie du coronavirus, les candidats à l’immigration sont toujours aussi nombreux. Le premier juillet dernier, les médias locaux italiens ont indiqué que 100 migrants ont débarqué sur l’île de Lampedusa. Ces migrants, dans leur majorité, viennent de Libye et du nord de l’Afrique. Ce récent contingent de migrants est arrivé à bord de 11 embarcations différentes. Dès leur arrivée, un migrant et son chat furent placés en quarantaine dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus.

Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, un migrant a effectué la traversée de la Méditerranée avec un chat de 06 mois nommé Pupi. Pupi appartient à un migrant tunisien. Le maire de la petite ville a déclaré que le félin et son maître ont été placés en isolement après leur arrivée sur l’île de Lampedusa. Les autorités sanitaires locales ont indiqué que le chat est resté quelques jours dans un centre de migrants avec son propriétaire après leur arrivée par bateau en Italie le 1er juillet.

Publicité

Pupi est entre de bonnes mains

Selon les informations sur place, le petit félin est en bonne santé et il ne présente aucun symptôme du coronavirus. Cependant, il ressort que l’animal devra effectuer une quarantaine anti-rabique de six mois, dans le respect des consignes concernant les animaux provenant d’une zone à risques. D’après Toto Martello, le maire de la ville de Lampedusa, une habitante a proposé de s’occuper du chaton en s’engageant à le tenir à l’écart des autres animaux. « C’est une histoire qui semble peu importante mais elle montre à quel point les procédures, même les plus insolites, pèsent sur l’administration municipale lorsque l’on est confronté à un débarquement de migrants sur l’île » a livré le maire de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *