Assassinat de Samuel Paty : les 3 grandes mesures de Macron

Suite au meurtre de l’enseignant d’histoire Samuel Paty ce vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine, pour avoir montré en classe de 4e les caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo, le gouvernement français a annoncé certaines mesures de riposte contre cette situation. En effet, le Conseil de Défense présidé par le président français s’est réuni pendant plusieurs heures d’horloge ce dimanche pour se prononcer sur la situation.

Renforcer la sécurité des établissements

Il a ainsi été décidé entre autre de renforcer la sécurité des établissements scolaires à la rentrée. A l’endroit des auteurs ou associations porteurs de messages de haine, des actions concrètes seront menées selon le communiqué rendu public par la présidence française sur cette rencontre. A en croire les précisions apportées par l’Elysée, Emmanuel Macron « a demandé qu’on passe rapidement à l’action et qu’on ne laisse aucun répit à ceux qui s’organisent pour s’opposer à l’ordre républicain ».

Publicité

Plusieurs personnes seront contrôlées

Plusieurs dizaines de personnes seront contrôlées dès ce lundi. Il s’agit en réalité des auteurs de 80 messages qui ont soutenu l’auteur du crime sur les réseaux sociaux. Certains médias français ont annoncé une expulsion dans un futur proche de 231 personnes fichés S pour radicalisation. Notons que la liste du fichés S contient plusieurs type de personnes. Certaines d’entre elles sont dans des maisons d’arrêt alors que d’autres sont en liberté.  

3 réponses

  1. Avatar de Mosanus
    Mosanus

    C’est tout? Rien contre le laxisme immigrationiste? Alors cela va continuer.

  2. Avatar de Siaka Koné
    Siaka Koné

    La France se ruinera à cause de son paranoïa. Que de mesures inutiles, inadaptées et disproportionnées.

  3. Avatar de mazorapitta
    mazorapitta

    LES SEULS RESPONSABLES DE CETTE TRAGÉDIE SONT : LE *** DE FRANCE , LE JOURNAL SATANIQUE CHARLO GÉRÉ PAR LES SIONISTES ET MACRON QUI S’ACHARNE SUR L’ISLAM À CHAQUE FAILLE POLITIQUE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *