France : Un homme obèse porte plainte pour avoir été abandonné

Juge - avocat

Alain Panabière, un Français âgé de 53 ans et atteint d’une obésité morbide, a porté plainte, pour avoir été abandonné. En effet, l’homme pesant plus de 300 kilos ne pouvait plus sortir de son domicile situé dans la commune de Perpignan, depuis plusieurs mois. Le plaignant a reçu le soutien de l’association de la lutte contre l’obésité. Celle-ci s’est donc jointe à lui dans sa plainte pour « non-assistance à personne en danger » et « omission de porter secours à personne en péril ».

Plusieurs services d’Etat étaient informés de la situation

Selon son avocat, Jean Codognès, son client réside dans une maison très insalubre, située dans le quartier de Saint-Jacques. Il « est tombé chez lui en juillet 2019 et s’est vraisemblablement cassé une jambe » a fait comprendre l’avocat d’Alain Panabière. Me Codognès avait entrepris des démarches pour que son client trouve satisfaction à son problème. Ainsi, il avait envoyé une missive au ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, pour l’informer de l’urgence de la situation. Cependant, selon la plainte déposée par l’avocat, plusieurs services d’Etat étaient informés de la situation dans laquelle vivait ce dernier. Jean Codognès y a rappelé que l’Agence régionale de la santé (ARS) et les services du Conseil départemental, de la préfecture des Pyrénées-Orientales, savaient ce qui se passait chez Alain Panabière.

Publicité

« Mon client est sérieusement affaibli »

En dépit du fait que ce dernier avait accepté une évacuation exigeant une destruction de la façade de l’immeuble, aucune avancée du dossier n’a été constatée jusqu’à présent. Selon avocat, les sapeurs-pompiers attendent que des instructions leur soit donnée pour intervenir. Dans le même temps, il a relevé que l’état de santé de son client est de plus en plus préoccupant. « Mon client est sérieusement affaibli, fait état d’une pathologie cardiaque. Il fait état d’escarres, me dit qu’il saigne. C’est une situation très compliquée sur le plan sanitaire » a-t-il indiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *