Libération de Pétronin : la France va toujours combattre le terrorisme

Devant la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat ce mercredi 14 octobre, le chef d’état-major des armées françaises est revenu sur la lutte que mène la France contre les djihadistes au Mali. Pour le responsable de l’armée française, il doit être clair que le combat que mène la France depuis des années contre les djihadistes au Mali n’a pas changé. Il a également insisté sur le fait que son pays n’ait pris aucune part active aux négociations entrant dans le cadre de la libération de la missionnaire.

Des clarifications sur les propos de Sophie Pétronin

 Le général François Lecointre a notamment profité de l’occasion pour apporter quelques éclairages sur des propos qui ont été tenus par Sophie Pétronin lors de sa libération au cours de la semaine écoulée. En effet, lors de sa libération, la septuagénaire n’avait pas voulu désigné ses ravisseurs par le terme terroriste ou djihadiste. «Appelez-les comme vous voulez, moi je dirais que ce sont des groupes d’opposition armés au régime», avait déclaré celle qui a passé près de 5 ans en situation de détention.

Publicité

Le GSIM est bien une organisation terroriste selon Lecointre

 «Il y a des propos qui ont été tenus au moment de la libération de Sophie Pétronin qui, me semble-t-il, risquent de fausser l’appréciation qu’on doit avoir de la situation au Mali, de l’engagement des armées françaises», a-t-il annoncé dans un premier temps. «Il s’agit bien d’une organisation terroriste et de groupes terroristes qui ont fait allégeance à Al-Qaida», a-t-il tenu à marteler pour faire référence au Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM). Pour le responsable de l’armée française, ce groupe ne peut en aucun cas être assimilé à « un groupe armé d’opposition au régime malien».

Une réponse

  1. Avatar de Paul Ahéhénou
    Paul Ahéhénou

    De vaines déclarations! La France est hypocrite! Tout le monde sait qu’elle fait double jeu. de toutes les façons, la France n’est pas au sahel pour les Maliens ou pou combattre les djihadistes. Ils savent ce qu’ils y font!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *