Nigéria : un chef de district enlevé par des malfaiteurs

Au Nigéria, les enlèvements continuent d’exister. Vendredi dernier, le Président de la République fédérale du Nigéria, Muhammadu Buhari avait rencontré le Dr Bello Matawalle, gouverneur de l’État de Zamfara. Selon des sources dignes de foi, Bashir Ahmad, un assistant personnel du président Buhari, a affirmé que la rencontre portait sur les dernières attaques survenues dans le nord.

Dans la zone de gouvernement local de Zamfara, une vingtaine de personnes auraient perdu la vie dans une attaque survenue dans le village de Tungar Kwana. Hier dimanche, la police de Zamfara a annoncé qu’une nouvelle attaque est survenue dans la région. Cette fois-ci, c’est le chef d’un district d’un village et d’autres personnes qui ont été enlevés par des présumés malfaiteurs.

Publicité

La police et l’armée à pied d’oeuvre

Le porte-parole du commandement de la police de Zamfara, Mohammed Shehu a confirmé que le chef du district du village de Lingyado dans l’État de Zamfar ainsi que quatre autres personnes ont été enlevés par des hommes armés à travers un communiqué rendu public hier dimanche. Selon le média nigérian Premium, ce dernier aurait affirmé que l’intervention prompt des policiers et des militaires stationnés à Bindin a permis de mettre un frein au plan des présumés malfaiteurs car ils n’ont pas réussi à enlever le plus de personnes possibles. Mohammed Shehu aurait également affirmé qu’une équipe conjointe de l’armée et de la police met tout en œuvre pour retrouver les personnes enlevées. A cet effet, des fouilles d’une forêt voisine sont organisées pour venir au secours des personnes enlevées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *