,

OMS : l’UE veut réformer profondément l’institution

Face à l’actuelle crise du nouveau coronavirus, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a montré ses limites. L’une des raisons qui a poussé le président américain Donald Trump à suspendre sa participation financière et a entamé les procédures pour retirer les États-Unis de l’organisation onusienne. Pour rendre l’organisation plus performante, les pays membre de l’Union européenne se sont convenus ce vendredi 30 de la réformer en profondeur. Une réforme qui vise à la rendre « plus puissante » et lui permettre de mener des enquêtes en toute indépendance. C’était à l’occasion d’une rencontre entre les ministres de la Santé de l’UE qu’ils se sont convenus de l’importance de la réforme.

D’après le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, tous les vingt-sept ministres se sont convenus « d’un accord unanime pour réformer » l’OMS, qui d’après eux doit devenir « plus transparente, plus efficace et plus puissante ». « Nous voulons commencer dès maintenant et ne pas attendre la fin de la pandémie (de Covid-19). Ce débat doit se dérouler en parallèle, » a-t-il ajouté. A l’occasion de leur rencontre, les ministres ont discuté d’une déclaration commune sur le projet de réforme qui sera approuvé dans le mois prochain.

Publicité

Rendre l’OMS plus responsable et transparente

Dans une partie du projet de déclaration qu’a consulté la presse, les ministres ont reconnu la limite de l’organisation principalement face la Covid-19. « Bien que l’OMS dispose d’un large mandat, la récente pandémie a montré que les attentes de la communauté internationale envers l’organisation (…) dépassaient généralement ce que pouvaient assurer les capacités actuelles de l’OMS, » précise le projet de déclaration. C’est dans ce contexte que les ministres européens veulent travailler, pour rendre l’organisation plus indépendante, responsable et transparente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *