Macron clarifie (encore) sa dernière déclaration polémique

photo credit: Getty Images

Invité à discuter par les journalistes du Financial Times, Emmanuel Macron a une nouvelle fois éclairé le fond de sa pensée au sujet du séparatisme islamiste. En effet, ce dernier a rappelé que la France n’était pas en guerre contre l’islam en elle-même mais bien contre ses éléments les plus radicaux, qui sèment la terreur.

Dans une tribune publiée ce mercredi, Emmanuel Macron tente d’être très clair. En effet, dans une lettre à la rédaction, écrite en réponse à un article publié lundi dernier, le président de la République affirme que la France n’est certainement pas en guerre contre l’islam, ses principes et ses croyants. Au contraire, ce dernier tente de passer un message de paix, en affirmant que jamais le pays n’était raciste vis-à-vis des musulmans.

Publicité

Macron tente de mettre les choses au clair

En revanche, il a confirmé que la France, comme le reste de l’Europe d’ailleurs, était en lutte contre le séparatisme islamiste. Comme la semaine dernière lorsqu’il a été invité sur la chaîne Al-Jazeera, celui-ci a donc tenté de calmer les esprits. Une décision judicieuse alors que les musulmans de certains pays appellent à boycotter les produits français en réponse à cette sortie.

La France ne lutte pas contre l’islam

Dans cette tribune, Macron rappelle que le pays a été touché par une vague d’attentats terribles depuis 2015. Pour autant, ce dernier rappelle les valeurs françaises, que sont la laïcité ou encore la liberté d’expression. Deux valeurs auxquelles la France et le président sont très attachés, mais que certaines personnes ne souhaitent pas respecter. Aujourd’hui, Macron souhaite ainsi lutter contre ces individus qui peuvent répandre la haine et la terreur en quelques instants. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité