, ,

Centrafrique : Bozizé pourrait être neutralisé selon l’ambassadeur russe

Le torchon brûle entre l’ancien président centrafricain, François Bozizé et la Russie, depuis qu’il a officiellement rejoint le camp des rebelles. En effet, le chef de la représentation diplomatique russe à Bangui, Vladimir Titorenko, a récemment menacé l’ex-chef de l’Etat, le sommant de se rendre, sans quoi il serait neutralisé. Devant la presse, il a fait savoir que deux choix se présentent à François Bozizé.

Ils ont le choix d’abandonner « la lutte armée contre le gouvernement »

« Il a déjà perdu son poste de chef de la CPC, il est juste coordonnateur. Il y a une seule solution à ce problème : soit M Bozizé et les autres leaders des groupes armés qui sont sur la liste de sanction du Conseil de Sécurité laissent la lutte armée contre le gouvernement ou soit ils continuent leur lutte je ne peux pas exclure que pendant les opérations militaires, qu’ils soient neutralisés par les forces armées de votre pays » a déclaré Vladimir Titorenko. Notons que ces propos ont suscité des réactions dans le camp des rebelles, la CPC.

Publicité

Selon son porte-parole politique Serge Simon Bozanga, le diplomate russe semble sortir du cadre de ses attributions. « Monsieur Vladimir Titorenko sort complètement de son devoir de réserve en sa qualité de diplomate en s’immisçant de façon grossière et insolente dans les affaires intérieures de la République centrafricaine » a-t-il estimé.

2 réponses

  1. Avatar de Napoléon1
    Napoléon1

    « je ne peux pas exclure que pendant les opérations militaires, qu’ils soient neutralisés par les forces armées de votre pays »
    Cette déclaration de l’Ambassadeur de la Russie à Bangui est absurde.
    Cette sortie de l’Ambassadeur de la Russie est inacceptable.
    Bozizé, certes s’est mis à la tête des groupes de centrafricains qui sont en lutte contre le gouvernement centrafricain. Ce faisant ils défendent leur droit à la direction et à la gestion de leur pays. C’est légitime.
    Il est donc inconcevable qu’une puissance étrangère invitée par un parti dans ce conflit national use la menace de liquidation physique d’un centrafricain qui défend son droit sur son sol de naissance.
    C’est toujours très mauvais quand des puissances étrangères se mêlent dans les conflits intérieurs des Etats africains. Nous devons désapprouver un tel engagement de quel côté qu’il vienne.
    La Russie accepterait-elle que les Etats-Unis viennent menacer un ressortissant russe en lutte contre son gouvernement sur le sol de la Russie ?
    Les africains doivent régler chez eux leurs problèmes entre eux. Il ne faut pas que les puissances étrangères en quête de leur propre intérêt viennent diviser davantage les africains.
    Où était la Russie quand l’actuel chef d’Etat centrafricain était premier Ministre de Bozizé.
    Ainsi la lutte légitime de l’accession au pouvoir dans les Etats de l’Afrique noire devient prétexte pour les puissances étrangères pour réaliser leur intérêt perfide.
    Le mouvement panafricain dénonce tout ceci avec vigueur et détermination.

  2. Avatar de Kunta kinte
    Kunta kinte

    Ici c’est une nouvelle Afrique qui se construit. Les rebelles doivent passer à leur soutien de toujours, ce petit d’Europe frontalier d’Espagne que nous connaissons. Les vrais amis de l’Afrique ont le droit de protéger les institutions légitimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *