, ,

Le Vaccin d’AstraZeneca majoritaire en Afrique non reconnu en Europe

En plus de toutes les conséquences déjà existantes, la pandémie relative au nouveau coronavirus pourrait  contribuer à isoler le continent africain de plusieurs pays Européens. La cause de cet isolement se situe au niveau des vaccins. En effet, sur le continent africain, le vaccin qui est déployé en grand nombre par l’organisme mondial chargé des questions sanitaires n’est pas homologué par les autorités européennes.

« Le vaccin Covishield n’est à ce stade pas reconnu.. »

Il s’agit notamment du vaccin Covishield qui est déversé dans la plupart des capitales africaines par le biais du dispositif Covax, piloté par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Dans un communiqué rendu public il y a quelques jours par les représentations diplomatiques françaises, il a été formellement indiqué que « le vaccin Covishield n’est à ce stade pas reconnu par les autorités sanitaires européennes ».

Publicité

Seulement quatre vaccins reconnus

Selon les nouvelles dispositions prises par l’Europe, seuls quatre vaccins sont autorisés sur son territoire. Il s’agit de Comirnaty de Pfizer/BioNTech, de celui de  Moderna, le vaccin Vaxzevria d’AstraZeneca et le vaccin Janssen de Johnson & Johnson. La France pour sa part est restée collée aux dispositions de l’Union Européenne sur le vaccin. Les vaccins chinois et celui d’AstraZeneca développés en Inde le Covishield ne sont pas autorisés. La mesure intervient alors que le Covishield est largement distribué en Afrique.

Une réponse

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    Une fois encore, la naïveté des Africains mis au grand jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *