Lits anti-sexe aux JO : un athlète fait un test de solidité

L’athlète d’origine irlandaise  Rhys Mcclenaghan, a profité d’une vidéo qu’il a publiée sur les réseaux sociaux pour balayer du revers de la main une information qui circule sur les lits en carton installés pour les sportifs dans le cadre des Jeux olympiques de Tokyo. Dans la vidéo, on peut voir le sportif en train de sauter les deux pieds joints sur le lit qui était supposé ne pas supporter le poids de plus d’une personne.

L’une des thèses qui circule sur ce même lit est que le lit en carton aurait été choisi pour éviter les rapports sexuels. Pour le  gymnaste de 21 ans, l’expérience qu’il a faite avec le lit permet d’affirmer que les informations véhiculées sur le matériel sont fausses. « Fake News », a lancé le sportif d’origine irlandaise  Rhys Mcclenaghan à la fin de sa vidéo.

Publicité

« Les lits en carton sont durables et robustes

 La vidéo n’a pas manqué de faire réagir le comité olympique qui a sauté sur l’occasion pour apporter des clarifications après avoir remercié l’Irlandais. « Vous l’avez entendu pour la première fois par le gymnaste irlandais Rhys Mcclenaghan, les lits en carton durables sont robustes! », a laissé lire le Comité Olympique sur son compte officiel Twitter. Le comité a également profité de cette occasion pour faire remarquer que le choix de ces lits visait un but écologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *