,

JO 2020 : 1ère médaille Olympique pour le Ghana depuis 29 ans

Le Ghana depuis 1992, n’a pu remporter aucune autre médaille. Le pays a envoyé une équipe de 14 athlètes aux Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, sans récolte. Et à Tokyo, nombre d’observateurs dont quelques responsables ghanéens, allant jusqu’à affirmer que le pays n’a quasiment aucune chance de ramener une médaille. Pour Tokyo 2020, reporté à 2021 en raison de la pandémie de coronavirus, quatre athlètes ghanéens se sont jusqu’ici qualifiés : les boxeurs Samuel Takyie et Sulemana Tetteh, la triple sauteuse Nadia Eke et le sprinter Joseph Paul Amoah. Et ce dimanche, Samuel Takyi créait la surprise.

Au moins une médaille de bronze pour Samuel Takyi

Le Ghana participe aux Jeux Olympiques depuis 1952. Et depuis le pays n’a pu remporter que 4 médailles et n’a eu aucune en Or. Des médailles à majorité rapportées par les boxeurs ghanéens. La médaille d’argent en 1960 à Rome par le boxeur Clément Quartey, une autre en bronze en 1964 à Tokyo par Eddie Blay toujours en Boxe ; suivie par celle toujours en bronze gagnée en 1972 à Munich par le boxeur Prince Amartey.

Publicité

Et enfin, la médaille de bronze par l’équipe nationale de football du Ghana des moins de 23 ans en 1992 en Espagne. Il y a un an, lorsque les Jeux de Tokyo ont été annoncés reporter, le président du Comité olympique ghanéen (COG) Ben Nunoo Mensah interrogé par la presse locale, soulignant le manque de préparation et de soutien, a exprimé ses inquiétudes quant à la capacité des athlètes nationaux à remporter des médailles aux Jeux olympiques.

« Je pense que la dernière fois que nous avons remporté une médaille, c’était en 1992 (…) et nous ne semblons pas pouvoir gagner une médaille à Tokyo. Ce sur quoi nous devrions nous concentrer, c’est faire mieux que ce que nous avons fait à Rio, c’est la seule façon dont nous pouvons dire en tant que nation que nous progressons », a déclaré M. Mensah.

Mais l’officiel ajoutait en substance, « mais comme on dit toujours, dans le sport, tout peut arriver ». Et cela arrivait ce dimanche avec, le boxeur ghanéen Samuel Takyi, 20 ans, remportant son combat comptant pour les quarts de finale poids plume contre le Colombien Ceiber David Segura. Un combat ardu avec le colombien plus petit et plus expérimenté, faisant un excellent travail au corps.

Mais le ghanéen a su puiser dans ses ressources pour se défaire de la bourrasque colombienne et s’arroger une victoire aux points. Samuel Takyi s’assurait ainsi au moins une médaille de bronze à Tokyo, puisque seulement un seul combat lui restait pour la médaille d’Or, celui contre l’Américain Duke Ragan, Mardi prochain. Mais, il assurait également la première médaille ghanéenne aux Jeux olympiques depuis 29 ans.

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité