,

L’affaire Jacob ZUMA: Le témoin clé et auditeur est décédé

Johan van der Walt, auditeur de haut niveau et auteur du rapport d’expertise qui servira de base au procès pour corruption de l’ancien président sud-africain Jacob Zuma, est décédé à Johannesburg. La profession de l’audit est bouleversée par le décès prématuré de Johan van der Walt, survenu samedi. M. Van der Walt était le directeur général de FTI  »Forensic Technologies International Ltd » Consulting au moment de son décès. Les causes de la mort de Van der Walt n’étaient pas claires, mais les membres de sa famille ont déclaré qu’il était mort de causes naturelles. Van der Walt a précédemment travaillé en tant qu’associé et vérificateur judiciaire chez KPMG « Klynveld Peat Marwick Goerdeler » avant de rejoindre FTI Consulting en 2017.

Van der Walt a quitté KPMG après un divorce désagréable sur l’enquête controversée du SARS,  »South African Revenue Service » et après avoir établi une réputation d’auditeur « chien de chasse » lors de la supervision sur les enquêtes médico-légales Saambou, Schabir Shaik et Zuma (SARS). Il a supervisé l’enquête sur le « rogue unit » du SARS, aujourd’hui démentie, et a été fortement critiqué pour son approche et ses conclusions par d’anciens fonctionnaires du SARS, le ministre des finances Pravin Gordhan et KPMG.

Publicité

Le témoin principal qui, se disait un « limier » est parti trop tôt

À l’époque, les partisans de Zuma ont utilisé son rapport pour justifier le renvoi de Gordhan en tant que ministre des finances et la fermeture du bureau d’enquête SARS. Van der Walt quitta KPMG après que le cabinet ait remis en doute son rapport. Il a témoigné devant une enquête menée par l’avocat Dumisa Ntsebeza.

Van der Walt, en tant qu’auteur de l’enquête médico-légale de KPMG sur les flux financiers entre Shaik et Zuma, aurait été le principal témoin de l’État dans ce procès, tout comme il l’a été dans celui de Shaik. Il a dit au juge Hilary Squires dans cette affaire en 2004 qu’il était un limier, pas un chien de garde. Pour sa femme et ses trois fils, il restera un mari, un père parti trop tôt laissant un grand vide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *