,

Procès sur le meurtre de Sankara : Compaoré refuse de s’y rendre

Blaise Compaoré ne sera pas présent  « dans la salle des banquets de Ouaga 2000 » ce lundi 11 octobre à l’ouverture du procès sur l’assassinat de Thomas Sankara. L’information a en effet été annoncée par les avocats français et burkinabè  de l’ancien président du Burkina-Faso par le canal d’un communiqué. Ils fustigent en effet les différentes procédures qui ont abouti à l’ouverture du procès devant « une juridiction d’exception ».

Compaoré n’aurait jamais été interrogé

 Le communiqué des avocats indique notamment que leur client n’a jamais  été « convoqué pour un interrogatoire » et qu’ « aucun acte ne lui a jamais été notifié, sinon sa convocation finale devant la juridiction de jugement ».  Ils ont par la suite brandi l’immunité de Blaise Compaoré en tant qu’ancien chef d’état burkinabè. Rappelons que le procès  sur l’assassinat de Thomas Sankara s’ouvrira le lundi 11 octobre soit plusieurs décennies après son meurtre.

Publicité

« Attentat à la sûreté de l’Etat »

Selon le communiqué transmis à la presse par le procureur militaire du Burkina Faso mardi 17 août dernier pour annoncer l’ouverture du procès, une douzaine de personnes seraient mises en cause dans l’affaire. Blaise Compaoré le principal accusé et ses coaccusés sont poursuivis pour  « attentat à la sûreté de l’État »« complicité d’assassinats » et « complicité de recel de cadavres ».

2 réponses

  1. Avatar de The Atlantean
    The Atlantean

    Blaise Compaoré n’apparaitra jamais devant la juste au sujet du meurtre ou l’assassinat de Thomas Sankara. Blaise Compaoré connait tous les bas et les hauts de cet assassinat. Il risque fort de se faire piéger ou s’incriminer, car il a toutes les raisons d’éviter son apparition devant la justice pour répondre aux faits qui lui sont reprochés.

  2. Avatar de OLLA OUMAR
    OLLA OUMAR

    Le beau Blaise a perdu de sa  » superbe  » talon le jo-balar du bénin devrait en tirer des enseignements , car cela n’arrive pas qu’aux autres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *