,

Algérie : pour Zemmour, la France a été faible face à des dirigeants arrogants

Eric Zemmour reste fidèle à ses discours polémiques. Hier lundi 17 janvier, alors qu’il s’adressait à l’Association de la presse étrangère à la faveur d’une conférence, le candidat à la présidentielle d’avril 2022 a clairement dit à l’Algérie qu’il annulerait l’accord de 1968 favorisant le travail et le séjour des ressortissants de ce pays maghrébin dans l’hexagone s’il remporte le scrutin. « Il faut que l’Algérie arrête de considérer que la France est le déversoir de son excès démographique » a déclaré Eric Zemmour. Il fait par ailleurs savoir que son pays ne se repentirait pas pour les faits liés à son passé colonial en Algérie.

« Nous n’avons été ni les premiers, ni les seuls » à coloniser l’Algérie

« Ils comprendront ce que je leur dirai, qu’il n’y a aucune culpabilité française…Si nous avons colonisé l’Algérie pendant 130 ans nous n’avons été ni les premiers, ni les seuls, l’Algérie a toujours été une terre de colonisation, par les Romains, les Arabes, les Turcs , les Espagnols… » a-t-il déclaré, promettant d’être ferme face à l’Algérie sur ces questions s’il est élu. « C’est notre faiblesse qui rend les dirigeants algériens arrogants, mais ils respecteront des gens qui se respectent  » croit savoir le candidat de l’extrême droite. En clair, la France a été faible face à l’Algérie sur les questions mémorielles notamment.

Publicité

« En face ils ne combattaient pas avec des roses « 

En effet, il y a toujours eu des tensions entre le pays magrébin et son ancien colonisateur quand les politiques du côté de l’hexagone tiennent des propos sur la période coloniale notamment sur les exactions commises par la France. Eric Zemmour ne nie d’ailleurs pas ces exactions mais pour lui, « c’est l’histoire du monde ».  « Il y a eu des massacres, des affrontements, je ne le nie absolument pas, mais en face ils ne combattaient pas avec des roses, c’est l’histoire du monde » a déclaré le polémiste, persuadé que la France a « laissé plus de choses que tous les autres colonisateurs » de l’Algérie.

« Entre hommes, entre gens responsables »

Il a notamment parlé des « routes, des instituts de santé que la France a laissés, le pétrole que la France a trouvé et qui permet de nourrir 40 millions d’Algériens ». Inutile de rappeler que le candidat de l’extrême droite est lui-même d’origine algérienne. S’il est élu, il promet de parler « entre hommes, entre gens responsables » avec les dirigeants algériens. 

2 réponses

  1. Avatar de GREGOIRE
    GREGOIRE

    regarde moi ses zoreilles de pakatolo

  2. Avatar de dzman
    dzman

    L’histoire est têtue et les faits sont là. Les colonialistes une fois acculé par des preuves, sort l’argument finale de la puissance occupante qui a tout construit et laissé. D’abord, ce qui a été construit (avec les matières premières locales et en grande partie de la main d’œuvre locale) l’a été pour les colons et non pas pour les indigènes. Les colons étaient dans l’optique de rester éternellement !
    J’ai presque envie de dire dommage pour des pays comme les Emirats Arabes Unis qu’ils n’ont pas été colonisé par les Français, la preuve, ils n’ont ni routes ni hôpitaux !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *