,

Homosexualité au Sénégal : Le rejet de la loi est une erreur selon un avocat

Débats à l’Assemblée nationale sénégalaise. Photo : SEYLLOU / AFP

Au Sénégal, le rejet par l’Assemblée nationale de la proposition de loi visant à renforcer celles existantes à l’encontre des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) continue de défrayer la chronique. En effet, cette situation ne cesse de susciter des réactions au sein de l’opinion publique. C’est le cas de Me  Abdoulaye Babou qui estime que l’acte posé par le parlement sénégalais est suffisamment grave.

Il estime que l’instance de direction de l’Assemblée nationale du Sénégal n’a aucun pourvoir de rejet la proposition de loi. Selon les différentes justifications avancées par l’homme de droit, «  le bureau de l’Assemblée nationale n’est qu’un organe, ce n’est pas un organe législatif ».

Publicité

« C’est une erreur »

« Il faut rappeler que notre pays repose sur la séparation des pouvoirs. Donc c’est une erreur, un empiètement extrêmement grave qui vient d’être fait par Moustapha Niasse », a également fait remarquer Maître Abdoulaye Babou dans les colonnes de Walfnet pour s’insurger contre l’argument faisant état de la position du président  de la République sur le sujet. Notons que le projet de loi qui a été déposé par 11 députés, qui ont déclaré avoir le soutien des principaux groupes religieux. Mais le bureau de l’Assemblée Nationale fait savoir que la loi actuelle était claire et punissait sévèrement l’homosexualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité