,

Omicron en France : « peut-être la dernière des vagues » selon le ministre Véran

Alors que l’Etat hébreu a déjà lancé la quatrième dose des vaccins anti-covid pour les personnes âgées de plus 60 ans, la question se pose déjà en France à voir la persistance du virus, surtout avec le variant omicron qui domine les contaminations. Face à la recrudescence des cas, le ministre français de la Santé, Olivier Véran, commence également par envisager la quatrième dose pour les personnes âgées. En plus de cette quatrième dose, le ministre de la Santé pense la mise en place régulière des doses de rappel.    

« La question d’une nouvelle dose de vaccin va se poser assez vite pour les personnes fragiles dans notre pays, les personnes immunodéprimées ou très âgées qui sont à trois ou quatre mois de leur rappel », a déclaré le ministre lundi sur France Inter et d’ajouter qu’il reçoit « beaucoup de demandes » de la part de personnes vulnérables. Pour M. Véran, l’injection d’une nouvelle dose du vaccin est importante en ce sens que l’immunité « qui est très forte acquise après le rappel » commence par diminuer au fil du temps.

Publicité

« Tout est dans le peut-être »

Si pour le ministre, on peut acquérir l’immunité soit par le vaccin soit après une infection, et à voir le taux d’infection dans le monde, il pense que l’épidémie toucherait bientôt à sa fin. « J’ai dit que c’était peut-être, peut-être, tout est dans le peut-être, la dernière des vagues », a déclaré le ministre. « Si on a un vaccin sûr et efficace qui pourrait nous protéger dans la durée de vagues mortelles, plus paralysantes pour notre pays que celles que nous avons connues, nous prendrions, hélas pour celles et ceux qui n’aiment pas se faire vacciner, cette habitude d’avoir des rappels de temps en temps », a affirmé M. Véran.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *