Angélique Kidjo parle de « Queen of Sheba » son prochain album

En avril dernier, elle avait remporté son 5ème Grammy grâce à son album « Mother Nature ». Elle s’est Angélique Kidjo. Après ce succès la diva de la musique béninoise, annonce un autre album pour ce mois de juin avec le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf. Elle était récemment sur Radio France. La célèbre chanteuse a parlé de cet opus à venir.

« Quand on a voulu travailler ensemble, je disais à Ibrahim, moi j’aimerais savoir qu’elle est le lien (musical) entre l’Afrique et le Moyen-Orient. J’ai fait les recherches et je me suis rendu compte que la Reine de Saba de la Nubie, le Soudan d’aujourd’hui, a voulu tester la sagesse du Roi Salomon (par des énigmes). Je me suis dit comment on peut faire une chanson avec cette histoire.  » a expliqué Angélique Kidjo. Pour la diva de la musique béninoise, les énigmes étaient très intéressantes. Elles parlaient « du blé, de l’œuf, de la femme, et de choses qui semblent anodins, mais quand on sait maintenant qu’on a des problèmes avec le blé, parce que s’il n’y a pas de pain, il n’y a pas de société en fait. C’est là les révolutions commencent quand les gens ne peuvent plus s’acheter du blé pour faire du pain »

Publicité

« 7 énigmes pour écrire le disque »

Donc, l’invitée de Radio France dit avoir choisi avec Ibrahim Maalouf, « 7 énigmes pour écrire le disque », parce qu’il y en avait plusieurs. Elle a préféré la langue Yoruba pour les raconter avec des traductions en français et en anglais. La réponse aux énigmes se trouve dans les chansons. Angélique Kidjo a par ailleurs salué le talent du trompettiste Ibrahim Maalouf. « Il m’a amené vers cette rencontre qui a eu lieu musicalement, c’est à dire entre l’Afrique et le Moyen-orient …L’amour entre la Reine de Saba et le roi Salomon, ce n’est pas seulement de l’amour entre un homme et une femme, c’est culturel. Elle a amené ces rythmes, et la musique du Moyen-Orient a répondu à ça » a expliqué la chanteuse béninoise. En somme, la rencontre musicale entre l’Afrique et le Moyen-Orient est possible. Ils se sont rencontrés dans le temps et continuent de se croiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité