,

Russie: le G7 doit se préparer à une coupure du gaz selon un analyste

Dans un futur proche ou lointain, le président russe finira par suspendre la fourniture du gaz aux pays membres du G7. C’est du moins ce qu’il convient de retenir d’une analyse qui a été faite par Jeffrey Schott, chercheur principal au Peterson Institute for International Economics au média américain CNBC. «Ils jouent pour gagner du temps. Plus il y a d’hostilité contre la Russie, plus Poutine menace et peut-être agit pour couper plus de gaz vers l’Europe.Je vois que cela arrivera plus tôt que tard », a déclaré l’expert dans cet entretien qu’il a accordé au CNBC.

Un impact négatif…

Il met notamment l’accent sur l’impact qu’aurait la décision russe sur ces pays membres du G7. Pour lui, ces pays peuvent bien trouver d’autres solutions à la réduction de l’approvisionnement du pétrole mais la coupure du gaz aurait des conséquences. « La Russie a déjà considérablement réduit le gaz acheminé vers l’Allemagne et via l’Ukraine, il n’est donc pas inconcevable de fermer les gazoducs. La Russie vend également du GNL à l’Europe, mais pas tant que ça », a-t-il rappelé.

Publicité

Renforcement des sanctions contre la Russie

Notons que ces mots du chercheur principal au Peterson Institute for International Economics interviennent dans un contexte où les relations entre les membres du G7 et la Russie se dégradent davantage à cause de la situation ukrainienne. Réunis en Allemagne, ces dirigeants ont décidé de poursuivre encore avec les sanctions contre la Russie. Les pays membres vont également « continuer à restreindre l’accès de la Russie à des ressources industrielles cruciales ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *