,

2 chauffeurs sénégalais tués au Mali

Le secrétaire général de l’union des routiers du Sénégal affilié à la CNTS/FC dénonce avec la dernière énergie l’insécurité qui règne sur le corridor Dakar Bamako. Deux chauffeurs ont été tués sur cet axe cette semaine. L’une des victimes, Ibreu Seck jeune conducteur a été tué par balle par des individus armés qui s’attaquent aux camionneurs une fois en territoire Malien. Selon Gora Khouma, les autorités des deux pays doivent prendre leurs responsabilités, en ayant une escorte aller-retour une fois sur le territoire Malien.

Des apprentis chauffeurs ont été à plusieurs reprises violentés par ces hors la loi qui font la pluie et le beau temps sur cet axe. Des véhicules sont brulés parfois même caillassés, déplore le secrétaire général du Syndicat des routiers du Sénégal. Pour lui, ces jeunes ne sont que des travailleurs, la politique ne les intéressent pas et donc il va falloir au niveau des deux états bouger pour régler le problème et permettre à ces milliers de jeunes qui gagnent leur vie sur ce corridor Dakar-Bamako de travailler dans la plus grande des sécurités.  Sans quoi, ils vont désormais s’arrêter au niveau de la frontière car dit-il, trop c’est trop, d’autant plus que de l’autre coté malien le danger est permanent et le risque lié à la menace Djihadiste est réelle.

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *