Des parents refusent du sang de donneurs vaccinés pour leur bébé, la garde leur est retirée

En Nouvelle Zélande, des parents ne pourront plus voir leur bébé pendant plusieurs semaines. Et pour cause, sa garde leur a été retirée. En effet, à cause de son état de santé,  du sang doit être transfusé au bébé pendant une intervention chirurgicale qu’il doit subir pour être sauvé. Mais ses parents s’y opposent par crainte que le nourrisson reçoive du sang de donneurs vaccinés contre le covid-19. Cette situation a obligé la Haute cour de justice à placer « Baby W » sous sa tutelle médicale en attendant qu’il soit opéré et rétabli. C’est ce mercredi que la décision a été prise.

Selon l’AFP, le bébé en question est âgé de six mois seulement et souffre de la sténose valvulaire, un problème cardiaque qui nécessite qu’il soit opéré en urgence. Au moment de sa décision, le tribunal a fait savoir que le plus important était que le traitement proposé est dans l’intérêt supérieur du bébé. Ainsi, pour ses soins médicaux, ses géniteurs ne pourront plus intervenir ou n’auront plus leur mot à dire. Cependant, ils conservent l’autorité sur lui et il en sera ainsi jusqu’à fin janvier au plus tard. Par ailleurs, ils seront informés dès que possible des soins qui sont administrés à leur bébé.

Publicité

La justice persiste

Il faut dire qu’avant que l’affaire n’aille devant la justice, des spécialistes de la santé avaient tenté de convaincre les parents qui refusaient du sang d’un donneur vacciné. Ils ont d’ailleurs qualifié leur requête de peu pratique et inutile. En outre, cette décision de la justice n’est pas restée sans impact sur les citoyens du pays. Plusieurs militants se sont élevés pour soutenir la famille concernée et pour ensuite essayer d’amener les autorités à revenir sur la décision prise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *