La voyante Baba Vanga a prédit des essais d’armes biologiques en 2023

Dans un contexte où la guerre en Ukraine fait rage et que plusieurs foyers de tensions se font visibles sur la scène internationale, une prédiction de la célèbre « Nostradamus des Balkans » pour l’année qui s’annonce fait peur. En effet, des essais d’armes biologiques pourraient être effectués selon les prévisions qui ont été faites. À en croire la femme assez célèbre pour ses prévisions, l’année 2023 sera celle où une explosion nucléaire aura lieu. En 2023, l’humanité fera face à un changement d’orbite de la Terre.

Elle a également prédit la fin des naissances naturelles et des tempêtes solaires. Notons qu’elle avait prédit en 2022 une autre pandémie. La femme qui a rendu l’âme depuis 1996 mais qui avait pris soin de conjecturer sur le futur de l’humanité avait ainsi prédit la variole de singe qui a sévi au cours de l’année qui se meurt. D’après celle que l’on surnommait la « Nostradamus des Balkans », le virus qui sera responsable de cette pandémie en 2022 va émerger des glaces de la Sibérie, grâce au changement climatique.

Publicité

Née en 1911

Rappelons que c’est la même voyante qui avait prédit, en 1989, les attentats terroristes du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, mais aussi l’émergence du groupe État islamique. Visiblement, ses prévisions sont parfois  justes. Née en 1911 en Bulgarie,  elle s’est faite connaître pour ses activités de voyance après la Seconde Guerre Mondiale. Nombreux sont les dirigeants européens qui venaient prendre conseils chez elle. Il s’agit pour la plupart du temps des politiciens bulgares et dirigeants soviétiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité