L’occident est tombé en disgrâce selon un politologue

Joe Biden

Dans une interview accordée au site Blick.ch, Peter R. Neumann, un politologue allemand, affirme que l’Occident est tombé en disgrâce. L’auteur du livre « Le nouveau désordre mondial-Comment l’Occident s’autodétruit » a longuement expliqué ses propos. Il fait d’abord remarquer que l’Occident après la fin de la Guerre froide, semblait « si dominant et les idées occidentales si évidentes que l’on pensait qu’elles se répandraient d’elles-mêmes et ne nécessiteraient aucune explication ». Ce qui était selon l’écrivain allemand une erreur. L’occident est resté très naïf et arrogant. La somme de tout ceci a conduit à son échec et à l’échec de son idéologie selon l’auteur. L’Occident a échoué à exporter ses valeurs dans les pays jadis considérés comme les moins avancés à l’instar des nations africaines. Ce que ces pays ont surtout ressenti ,c’est leur exploitation et celle de leurs ressources par les occidentaux.

« Des pays comme la Russie sont très insatisfaits de ce système « 

Ce qui a provoqué un désamour avec ces anciennes colonies. Elles ont donc tourné le dos à l’Occident pour réchauffer leurs relations avec la Russie et la Chine, démontre t-il. L’Occident qui dominait après la fin de la guerre froide avec son système international libéral est aujourd’hui sous pression, selon l’écrivain. La Chine et la Russie, qui ne s’accommodaient pas de l’hégémonie occidentale sont en train de bouleverser l’ordre mondial d’après la même source. « Des pays comme la Russie sont très insatisfaits de ce système et ont eu le sentiment au cours des dernières décennies de n’avoir qu’une part insuffisante du gâteau. C’est également lié au fait que la Chine est une grande puissance qui revendique sa propre place dans l’ordre mondial et qui souhaite en partie établir un système selon d’autres règles ». a expliqué Peter R. Neumann.

Publicité

« Et c’est aussi lié au fait que nos propres démocraties occidentales sont devenues assez instables à l’intérieur. L’idée d’un Occident uni n’existe plus du tout » analyse le politologue. Il conseille à l’Occident de devenir plus modeste si tant est qu’il veut sauvegarder l’ordre mondial du moment. Pour lui, il faut que l’Europe et les Etats-Unis, reconnaissent leurs erreurs et travaillent à construire de « vrais partenariats » en étant sérieusement à l’écoute des personnes qui ne sont pas des Occidentaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *